Hightech : Google veut connecter les Africains avec sa nouvelle application

Top de nos lecteurs

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....

Chérif Abdallah: “Alpha tue le peuple et le pays”

DECLARATION GOHAÀ l’occasion de l’oraison funèbre de William Sassine, un ministre de l’actuel gouvernement avait dit « le 1er président de la Guinée avait...
Kindy Draméhttp://aminata.com
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée.Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

Google GO est une application qui devrait consommer 40% de moins en data pour une recherche, et fonctionner sur les réseaux 2G.

Avec Google GO, Alphabet veut démocratiser l’accès à Internet en Afrique… même en 2G

Alphabet s’apprête à lancer Google Go une application qui sera disponible dans 26 pays d’Afrique subsaharienne et qui vise à démocratiser l’accès à Internet. L’application devra économiser 40% de données lors d’une recherche standard et sera compatible avec des réseaux plus lents comme notamment en 2G.

Alphabet, la maison mère de Google, s’apprête à lancer une application qui aidera les internautes africains à accéder à Internet malgré les problèmes de connectivité haut débit et les coûts élevés des données dans certaines parties du continent.

A LIRE =>  Bientôt la fête de Ramadan : le prix de la viande à la hausse dans les marchés

Baptisée Google Go, cette solution représente la dernière tentative mise en oeuvre par le géant mondial des nouvelles technologies d’étendre sa portée hors de ses marchés traditionnels.

L’Afrique représente tant pour Alphabet que pour Facebook, le marché émergent par excellence où les deux géants ont, chacun de son côté, posé des kilomètres de câbles de fibres optiques. Alphabet a même facilité la commercialisation de smartphones Android à petits prix, là où Facebook a mis au point l’initiative Internet.org, en s’alliant à des opérateurs téléphoniques et des fabricants pour réduire la fracture numérique dans des pays comme le Ghana, l’Algérie, le Bénin, la Tanzanie, la RDC et Madagascar.

A LIRE =>  Banlieue de Conakry: deux enfants de 4 ans retrouvés morts dans un véhicule

Une application qui tourne sous 2G

Cette nouvelle application de Google, devra réduire de 40% la quantité de données nécessaires pour afficher les résultats de recherche et permettra à ses utilisateurs d’accéder à leurs recherches précédentes même en étant hors-ligne. Les équipes de Google ont également adapté la fonction vocale pour qu’elle fonctionne mieux, même sur des connexions lentes, voire basiques, comme sur les réseaux 2G.

« La faible connectivité des données, les coûts élevés de la data et l’espace de stockage réduit rendent souvent difficile l’utilisation optimale d’Internet. Google Go est conçu pour gérer ces défis », a déclaré Mzamo Masito, directeur marketing de Google Afrique en marge de la présentation de l’application.

Ce nouveau produit sera disponible dans 26 pays d’Afrique subsaharienne et sera préinstallé sur les appareils tournant sur Android Oreo, Go édition. Pour Google, cette application vient répondre au besoin exprimé par les jeunes consommateurs en Afrique subsaharienne qui exigent une meilleure connectivité et des appareils à coûts réduits.

L’explosion de la pénétration d’Internet mobile et le poids qu’a pris en très peu de temps le segment Data, dans les revenus des géants panafricains des télécoms, comme MTN et Vodacom vient conforter le positionnement d’Alphabet. Le groupe prévoit par ailleurs, de proposer l’application dans d’autres marchés émergents, notamment en Inde, au Brésil et en Indonésie.

A LIRE =>  Conakry: découverte du corps sans vie d'un pêcheur en bordure de mer

https://afrique.latribune.fr/africa-tech/2018-04-12/avec-google-go-alphabet-veut-democratiser-l-acces-a-internet-en-afrique-meme-en-2g-775162.html

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....

Chérif Abdallah: “Alpha tue le peuple et le pays”

DECLARATION GOHAÀ l’occasion de l’oraison funèbre de William Sassine, un ministre de l’actuel gouvernement avait dit « le 1er président de la Guinée avait...

Guinée : ils ont voté pour “renouveler son permis de les tuer”

“La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le Peuple avant de s’en servir.” Talleyrand-Périgord. « Nous demandons que cette Constitution qui est falsifiée soit...
0 Shares
x