A LA UNEEconomie

Guinée: pour une transition sereine et apaisée, le GOHA sollicite l’implication communauté internationale (Déclaration) 

Transition en Guinée

À travers cette déclaration, le GOHA s’adresse à la Communauté Internationale ( CEDEAO, Union Africaine et ONU) afin de solliciter son aide pour une transition sereine et apaisée en République de Guinée. Car les événements du 05 Septembre 2021 ne constituent pas un coup d’Etat contre les institutions du pays.

Pour le peuple de Guinée, c’est une véritable libération opérée par l’Armée Guinéenne qui, dans un

élan patriotique a mis fin à plus d’une décennie d’une dictature féroce. Une dictature impitoyable, sanguinaire basée sur un ethnocentrisme poussé jusqu’à la caricature.

Pour masquer son incurie criante et maintenir le peuple dans les fers, le régime d’Alpha Condé a détruit des milliers de boutiques, des magasins et incendié des marchés. Le nombre de victimes de ces pillages s’élève à plus de 2000 et le montant des pertes dépasse 300 milliards de francs guinéens.

Il n’y a jamais eu une seule arrestation d’un pyromane ou d’un vandale responsable de ces destructions de biens des commerçants. Aujourd’hui l’immensité du pillage des richesses du pays commence à apparaître au grand jour. Quand le peuple protestait contre une situation devenue intolérable, la dictature avait trouvé une parade: la répression généralisée.

Dans ce domaine, le régime d’Alpha Condé a battu des records: plus de 250 meurtres de manifestants contre le 3ème mandat et lors des différentes élections (Communales, législatives, présidentielles). Les militants du Front Nationale pour la Défense de la Constitution (FNDC) et l’Opposition étaient pourchassés, arrêtés, torturés et tués jusque dans leurs domiciles. Plusieurs centaines de personnes ont été embastillées dans des conditions sordides. Des officiers de l’Armée ont été arrêtés et ont disparu depuis plus de 10 ans. On ne sait pas aujourd’hui quel est leur sort.

A LIRE =>  L'ossature du gouvernement transition du Premier Ministre Mohamed Béavogui

En plus de cette répression sauvage, la dictature a fermé les frontières avec le Sénégal, la Guinée Bissau et la Sierra Leone. Ceci dans le but de détruire le commerce transfrontalier avec arrière pensée ethniciste.

Le CNRD et son président ont fait un coup de paix qui a libéré le peuple de Guinée qui lui est infiniment reconnaissant. Il le soutient et va l’accompagner pour une transition sereine et apaisée dans un délai raisonnable.

C’est l’occasion pour le GOHA de remercier le peuple Sénégalais, ses Autorités ainsi que ses Forces de Défense et de Sécurité pour le soutien qu’ils ont apporté aux Guinéens bloqués à la frontière. Ces Guinéens ont fait un témoignage éloquent.

Le GOHA réitère son engagement indéfectible à participer positivement à la transition pour une Nouvelle Guinée libre, démocratique et prospère.

La Guinée n’a pas besoin de problèmes, elle en a eu suffisamment depuis l’indépendance. Elle veut des solutions pour effacer les traces hideuses de la dictature du régime défunt.

Dakar le 27 Septembre 2021 

Chérif Mohamed Abdallah Haïdara président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA)

A LIRE =>  Transition en Guinée: les critères de choix des jeunes devant siéger au CNT connus
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks