Le Haut commandement de la gendarmerie nationale a présenté, ce lundi 5 juin 2017, à la presse les présumés bandits qui seraient l’auteur de l’assassinat de la fillette, Mariam Ciré, la semaine dernière à Lambandji, dans la commune de Ratoma.

Présentant les bandits suspects aux médias, le responsable de la communication du haut commandement de la gendarmerie nationale, le lieutenant -colonel Mamadou Barry, explique ” la brigade de recherche de Kipé a reçu le coup de fil de monsieur, Almamy Daouda Condé, chef de quartier de Lambagni (Wariah) , l’informant  d’une odeur nauséabonde qui s’échappait  d’une chambre qui était hermétiquement fermée. Aussitôt une équipe de la brigade de recherche a été dépêchée  sur les lieux. Dans chambre les gendarmes se sont rendus compte, il s’agit d’une fille de trois ans,  répondait au nom de, Mariam Ciré qui a été mutilée. Mariam Ciré, était arrivée ce même jour pour une adoption. Donc dit-il, les enquêtes nous ont permis d’interpeller des présumés auteurs, Mamadouba Soumah et Sayon Doumbouya ”alias Symbo”qui ont commis ce sacrifice humain pour de l’argent. Et quand on a posé la question à Mamadouba Soumah, il nous a fait savoir que c’est Sayon Doumbouya qui lui a dit pour avoir de l’argent il faut un sacrifice humain. Donc, Mamadouba Soumah a profité de cette situation pour mutiler la fille et la mettre dans un sac de couleur noire

Mamadouba Soumah,  l’un des présumés assassins de la fillette Mariam Ciré,  n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés. “C’est un grand qui m’a mis dans l’erreur. Symbo  m’a fait savoir  que, si je veux être riche , il faut un sacrifice humain. Avec la motivation, J’ai cherché une première fille, il m’a dit qu’elle ne répond pas au norme d’un sacrifice. C’est ainsi je suis allé chercher une seconde fille que j’ai transportée à travers mon sac noir. Il m’a fait comprendre que sacrifier cette petite est une réussite pour toi, un bonheur. C’est ainsi la poudre qui était  dans le mouchoir rouge de symbo , a été déversé dans la bouche de la petite”, explique-t-il,

Le féticheur sayon Doumbouya a quant à lui nié en bloc tous les faits qui lui sont reprochés .

Pour conclure, le commandant de la Brigade de recherche de Kipé, Adjudant Mohamed Kouyaté invite la population à collaborer avec la Gendarmerie  nationale pour pouvoir mettre main sur des bandits de grand chemin dans sa circonscription.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

Tel:+224622344542
zezeguilavogui661@gmail. com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here