Guinée: le collectif des déguerpis de Kaporo rails et Kipé 2 met en garde MTN-Guinée et appelle au boycott de son réseau

Des ruines après le violent deguerpissement de Kaporo rails
Des ruines après le violent deguerpissement de Kaporo rails

Dans une déclaration rendue publique dans la soirée du lundi 16 septembre 2019, les déguerpis de Kaporo rails, Kipé 2 et Dimesse ont mis en garde la société de téléphonie mobile MTN Guinée qui serait sur le point de s’installer sur leurs terres.

Le collectif de ces déguerpis appelle à une journée de boycott du réseau de cet opérateur Sud africain.

“Septs après la destruction de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse, le collectif des victimes reste plus que jamais convaincu que le plan du régime guinéen concernant cette zone est fondé sur la haine, les règlements de compte et une cupidité sans limite éloignée de toute cause d’utilité publique.

En outre, le collectif vient d’apprendre de sources concordantes que l’opérateur de téléphonie mobile MTN-Guinée a opéré un deal avec le pouvoir d’Alpha Condé pour obtenir un domaine dans la zone de Kipé 2.

Le jeudi 5 septembre dans l’après-midi, l’artiste RASCONDEL a été vu sur place avec des agents de l’habitat en train d’explorer le site. Le lundi 9 septembre dans la soirée, le même RASCONDEL et son équipe étaient sur les lieux cette fois-ci avec un drone qui a pris des images aériennes de Kipé 2 et Kaporo-Rails.

Toutes ces manœuvres seraient opérées au compte de MTN-Guinée. C’est donc le lieu et le moment de mettre en garde le géant sud-africain contre toutes tentatives d’implantation sur nos terres.

Par ailleurs, le collectif invite ses 19.219 membres et l’ensemble de ses sympathisants à faire du mercredi 18 septembre UNE JOURNÉE DE BOYCOTT DE MTN-GUINÉE DE 6H À 0H. Cette journée sera suivie d’autres actions qui seront annoncées dans les prochains jours”, peut-on lire dans cette déclaration.

Plus loin, le collectif indique qu’une liste non exhaustive de 19 artisans de la casse a été transmise à l’avocat du collectif pour dépôt à la cour de justice de la CEDEAO.

“Cette liste sera publiée au moment opportun. Une fois encore le collectif met solennellement en garde contre toute occupation à quelque titre que ce soit et par qui que ce soit des lieux déguerpis de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse. Celui qui le fait l’aura fait à ses risques car le collectif reste engagé à continuer la lutte jusqu’à la victoire de la justice sur l’arbitraire”, avertit le collectif.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942