orange guinee guicopres uba guinee votre
Le journaliste Moussa Traoré et Foniké Menguè
Le journaliste Moussa Traoré et Foniké Menguè

Guinée/ Foniké Menguè : Le pauvre citoyen innocent emprisonné par le président Alpha Condé !

Qu’a-t-il dit, ce qui n’a jamais été dit ? Qu’a-t-il fait, ce qui n’a jamais été fait ? Pourquoi garder un tel pauvre citoyen en prison ? Est-ce qu’il mérité d’être traité de la sorte, tel un criminel ou un simple délinquant ? Pourquoi ce deux poids deux mesures ? Est-ce qu’une justice pour les riches et une autre pour les pauvres ? Pourquoi cette règle à géométrie variable ? A-t-il commis un crime de lest-majesté ? Oumar Sylla alias Foniké Menguè est-ce un prisonnier politique du président Alpha Condé ?

Kidnappé le 17 avril dernier, par la police à son domicile Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, Responsable de la mobilisation du Front National pour la Défense de Constitution (FNDC), continue de passer des nuits en prison en violation flagrante de la démocratie et des droits de l’Homme.

Pourtant, selon la déclaration universelle des droits de l’Homme dont la Guinée est membre signataire, en son article 7 et 9, dit ceci : ’’Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. ’’Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exile’’. La justice guinéenne a-t-elle oublié les textes fondamentaux des droits de l’homme ?

Pendant ce temps, les politiciens de tous borts confondus ont tenu des propos va t’en guerre en Guinée, sans que le pouvoir judicaire ne lève le petit doit pour interpeller les responsable des ses propos peu orthodoxes.

D’ailleurs, on se rappelle encore des propos tenus par le premier magistrat de la Guinée, le président Alpha Condé, insultant toute une communauté en ces termes : ’’ Des gens les plus malhonnêtes de ce pays, ce sont des cadres malinkés’’. Qu’a-t-il fait donc la justice guinéenne contre ces propos du chef de l’Etat?

Dans son propre camp politique, il y a des personnes comme Sékou Souapé Kourouma sont souvent citées dans l’agression rebelle qu’a subie la Guinée en 2000 et qui a coûté la vie à des milliers de personnes, mais aussi l’assassinat du lieutenant-colonel Sama Panival Bangoura. Pourquoi le procureur de la république ne mène-t-il pas des enquêtes sur cette page sombre de l’histoire de la Guinée ?

Malgré les tentatives du régime d’Alpha Condé pour déstabiliser moralement et physiquement, Foniké Menguè reste droit dans ses bottes avec une mémoire d’acier. C’est pourquoi lors de son audition au Tribunal  de Première Instance de Dixinn, il répondait sans ambigüité au juge en ces termes : « je ne suis pas en prison parce ce que j’ai fait du mal, je suis un prisonnier politique du président Alpha Condé à cause de ma position contre un mandat à vie, contre un troisième mandat », déclarait la victime.

Mouctar Kéita, mathématicien guinéen disait dans une citation que ‘’Le courage d’une personne se reconnait par sa capacité de défier l’adversité, surtout dans les moments difficiles.’’

Aujourd’hui, Foniké Menguè est privé de sa femme, ses enfants et tous les membres de sa famille, même ses amis, ainsi que ses activités quotidiennes, arrêté de façon arbitraire par une justice à la solde du pouvoir exécutif. Peut-on parler de l’indépendance de la justice dans ce sens ? Le serment a-t-il été foulé au sol ?

Il faut reconnaitre que Foniké Menguè est l’un des rares jeunes guinéens ou africain qui a mis en place un mouvement (Sékoutoureisme)  dont l’objectif est de valoriser la culture du continent et magnifier la gloire de nos héros comme le feu président Ahmed Sékou Touré, Diallo Tély, Barry 3, N’Balia Camara etc… et d’autres chefs d’Etats du continent africain. Le peuple de Guinée lui doit ce respect et considération.

Si l’Etat guinéen ne pouvait pas honorer cet Homme pour son combat pour la démocratie et surtout son engagement personnel pour faire connaitre l’histoire de nos héros d’Afrique à la jeune génération à travers le moment ‘’Sékoutoureisme’’. Alors il ne fallait pas lui priver de sa liberté de façon injuste.

  1. le président, on ne peut pas bâtir un Etat de droits dans la répression, la violence, des arrestations arbitraires et d’exile forcé de ses dignes fils du pays. Au nom de la loi, vous êtes prié de libérer ce digne fils de la Guinée Oumar Sylla alias Foniké Menguè. Et au nom de la paix et de la stabilité de la Guinée vous êtes prié de renoncer au projet de troisième mandat pour le bonheur de tous.

Je profite de cet instant pour réitérer mon soutien au camarade Foniké Menguè. Surtout sois fort mon cher ami Oumar Sylla. Seul Dieu est éternel. Tout finit par finir un jour. Tu as tout mon soutien. Courage !

Artiste chanteur, Bob Marley disait que ‘’ Les vrais amis sont comme des étoiles ; vous ne pouvez les reconnaitre que lorsqu’il fait sombre autour de vous’’.

Alors posons-nous la question de savoir jusqu’où ira cette machine de répression contre des pauvres citoyens qui vivent au seuil d’une extrême pauvreté?

Moussa Traoré, Journaliste et Analyste-Politique

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »