orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Guinée: des hauts responsables de l’UFDG dans le viseur de la justice

Le parquet général de Conakry a dans une déclaration lue par le procureur de Dixinn, Sidy Souleymane Ndiaye,  annoncé dans la soirée du jeudi 15 mars,  l’ouverture d’une enquête à travers la police et la gendarmerie, pour dit-il,  rechercher et interpeller afin de déférer les suspects dans les différents cas d’assassinats par balles dans la banlieue de la capitale Guinéenne.

Poursuivant,  il a annoncé l’arrestation d’un jeune qui serait proche de l’UFDG avec des armes le mois dernier.

« Il est important de rappeler que suivant procès verbal du 22 février 2018 de la Brigade de recherche de Matam, Boubacar Diallo dit «Grenade» a été présenté au parquet de Dixinn à la suite d’un mandat d’arrêt décerné contre lui le 20 mai 2016 par un juge d’instruction pour tentative de meurtre, détention illégale d’arme de guerre et port illégal d’uniforme militaire. L’intéressé faisait l’objet d’une information judiciaire depuis mai 2016. Les images produites à la procédure montrent l’inculpé tantôt en train de manier les armes, tantôt en compagnie de personnalités appartenant à une formation politique de la place et à une institution constitutionnelle« , a-t-il expliqué.

Selon lui,  le 19 mai 2016, à la suite de la tentative de meurtre d’un gendarme, Boubacar Diallo « Grenade » avait été grièvement blessé.

A LIRE =>  Ousmane Gaoual Diallo, rentrer au bercail et souffrir le martyre : est-ce le prix à payer ?

À l’en croire,  après avoir reçu les premiers soins dans une clinique en Guinée, Grenade est parvenu à quitter le pays par l’aide et l’assistance de certains membres de l’Union des forces Démocratiques de Guinée (l’UFDG).

Et de poursuivre : « Revenu en Guinée, sous une nouvelle identité, le jeune Boubacar Diallo dit Grenade a été interpellé, déféré devant le parquet et présenté devant un juge d’instruction qui l’a placé sous mandat de dépôt le 2 mars 2018. Grenade a reconnu que certains manifestants disposent de fusils PMAK et tirent sur la foule. Il est regrettable de constater qu’un individu comme Boubacar Diallo puisse avoir des rapports aussi étroits avec des personnalités comme le montrent les pièces à convictions versées au dossier ».

Avant de terminer, il a rassuré l’opinion nationale que toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans cette affaire seront poursuivies et jugées conformément à la loi.

Dans un document contenant des photos distribué à la presse, on voit l’accusé avec des proches de Cellou Dalein Diallo président de l’UFDG et chef de file de l’opposition Guinéenne comme sa première épouse Hadja Halimatou Dalein Diallo, le député Ousmane Gaoual Diallo et Sow Matam vice président de la section motard.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

A LIRE =>  Le Président Alpha Condé et les cadres : l'exigence de résultats face à la tentation de la victimisation

 

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »