Le gouvernement guinéen continue a rencontré des ennuis concernant l’augmentation du prix du carburant à la pompe. Après la marche pacifique de la société civile du mardi 10 juillet 2018, elle a à travers le mouvement “débout citoyen” déclenché une journée ville morte ce mercredi 11 juillet sur toute l’étendue du territoire national.

Cette décision des organisations non étatique intervient au troisième jour de la deuxième semaine de grève perlée à l’appel de l’inter-centrale syndicale l’USTG-CNTG.

Cette initiative pour contester la décision de la hausse du prix du carburant à la pompe, est soutenue par plusieurs acteurs de la société civile.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel: (+224) 656 77 52 34

PARTAGER