Fodé Oussou Fofana: «la justice ne peut nommer un vice-président d’un parti politique»

Après avoir exprimé son désarroi suite à l’annulation de l’exclusion de Bah Oury,  les responsables de l’UFDG tirent à boulets rouge sur la justice. Dès après le verdict du tribunal de Mafanco, l’UFDG a fait savoir qu’elle ne se soumettra pas à la décision et c’est «même si elle venait de la Cour suprême», avait déclaré le député Ousmane Gaoual Diallo. A cause de cette sortie, le parti de Cellou Dalein Diallo a été qualifié de «non légaliste» par ses adversaires.   

«Les gens ont voulu dire que nous ne respectons pas la justice. Mais nous respectons la justice, même si on n’est pas d’accord. Nous sommes respectueux. Nous voulons gérer ce pays. Et quand nous voulons le faire, nous sommes obligés de nous soumettre à la justice», a tenté de défendre le vice-président Fodé Oussou Fofana.

Et de poursuivre: «C’est pour cela que nous avons interjeté l’appel. Mais nous avons dit à la justice qu’en excluant l’ancien vice-président, nous n’avons pas respecté les statuts et règlements, dites-nous ce qu’on n’a pas respecté. Si vous voulez un congrès, nous avons l’organier et l’exclure».

Dans un parti politique, explique M. Fofana, c’est la popularité qui fait la force. «Si tu es fort, sur les 350 membres du bureau exécutif, tu en as 75%. Il y a compétition et match. En politique, c’est le rapport de force. Nous ne faisons pas la compétition avec quelqu’un qui n’a absolument rien. Le Monsieur (Bah Oury) est exclu. Maintenant chacun est libre de l’interpréter comme il veut».

Revenant sur le verdict du tribunal, le vice-président souligne que ce n’est pas à la justice de nommer un vice-président d’un parti politique. «Le président de la République ne peut pas prendre un décret pour nommer le vice-président d’un parti politique. A moins que la Guinée change la constitution en disant que le président de la République peut prendre un décret. Je dis au Pr Alpha Condé, s’il a besoin celui qui nous avons exclu, il l’amène dans son parti et le nomme ministre».

Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »