Faranah: enfin un pont qui désenclave le district de Doumbaffé
Noter l\'article

Depuis un peu plus de 50 ans, des prières ont été accomplies pour le désenclavement de Doumbaffé. Ce district qui mène aussi vers les frontières de la Sierra Leone était coupé du reste de Faranah par le fleuve Niger. Autrefois relié par un bac qui tombait souvent en panne, ce chef-lieu de la sous-préfecture de Tiro s’est enfin doté d’un pont de 33 mètres linaires. Un véritable ouf de soulagement pour cette communauté.

Cette œuvre réalisée par le génie rural avec le financement du Fonds d’entretien routier (FER) à la hauteur de cinq milliards de francs guinéens redonne de l’espoir aux habitants de Doumbaffé. Le samedi dernier, une équipe  composée du Fonds et de la Direction nationale d’entretien routier dirigé par Saa Yalondé Camara a visité l’infrastructure communautaire. Sur les lieux, des avancées majeures ont été enregistrées.

M. Camara se félicite de la disparition du bac à la place d’un pont. “Notre politique est de remplacer tous les bacs. Mes impressions sont bonnes parce que nous allons vers cet objectif. Nous avons remplacé une dizaine des bacs de façon générale. Vous vous souviendrez sur le Diané à N’zérékoré, à Djoliba, à Fatala y avait des bacs. Aujourd’hui vous voyez qu’il y a un bac de moins à Doumbaffé. L’opération est en train de continuer. C’est une œuvre à saluer. Comme vous le constater vous-même, ce bac a fait près de trente ans“, explique-t-il.

Saa Yalondé Camara, Directeur national de l'entretien routier
Derrière Saa Yalondé Camara, on voit un bac qui reliait Doumbaffé à la sous-préfecture de Tiro

Les habitants de Doumbaffé se réjouissent de la réalisation de ce pont qui va les permettre notamment d’écouler facilement leurs produits agricoles. Sacko Camara est chasseur. La délégation a croisé ce sexagénaire sur le pont quand il rentrait de la chasse. Selon lui, plusieurs personnes se sont noyées lors des différentes traversées du fleuve. “La réalisation de ce pont va sans doute sauver des vies. Nous attendions ce pont depuis plusieurs décennies, nous avions égorgé plusieurs bœufs. Nous avons fait beaucoup de sacrifices et des prières pour voir ce jour arrivé“, indique le chasseur.

Pour le Directeur national de l’entretien routier, la construction de ce pont à un double objectif. “A travers la réalisation de cet ouvrage de grande envergure ça va non seulement alléger la souffrance de la population mais également ça va développer cette zone de production agricole par excellence“, martèle M. Camara.

Le prochain défi c’est de continuer à les [bacs] remplacer progressivement. Dans notre planification pour l’année prochaine, nous avons la construction de certains ouvrages. L’année prochaine cette route sera prise en compte“, prévoit M. Camara. Après Doumbaffé, l’équipe a visité la route Faranah-Dabola complètement réhabilitée.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 656 391 976

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here