Le reggae man guinéen a recouvré sa liberté mardi soir. Auparavant placé sous mandé dépôt et détenu à la Maison centrale de Coronthie où il devait séjourner avant la tenue son procès, l’artiste a été finalement libéré avec trois de ses compagnons.

Elie Kamano qui avait manifesté avec son mouvement contre un éventuel troisième mandat du chef de l’Etat a été arrêté lundi matin au Rond-point de Tannerie. Il avait été interrogé puis mis en garde à vue pendant une journée à la Direction générale de la police judiciaire (DPJ). A la veille  de la marche, Tibou Kamara proche Conseiller du président de la République s’était rendu au domicile chez lui pour tenter de le convaincre de sursoir à la manifestation.

Malgré l’interdiction de la marche par les autorités, Elie Kamano et une dizaine de jeunes vont descendre dans les rues pour réclamer des élections locales et protester contre un troisième mandat d’Alpha Condé. Ces derniers temps, il figure parmi les artistes les plus virulents contre Alpha Condé. M. Kamano avait été arrêté au mois de février avant d’être libéré quelques heures après son incarcération. L’histoire se répète-t-elle pour le reggae man engagé?

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 666 62 25 24

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here