Rate this post

Une somme prévue pour le retour d’une pèlerine accidentée sur les routes saoudiennes en 2011 est à ce séjour dans une destination inconnue.  Et pourtant, selon la famille de la femme accidentée, l’argent a été bel et bien débloqué par le gouvernement guinéen.  C’est Mohamed Saïd Fofana, premier ministre guinéen à l’issue d’un entretien avec la famille qui a décidé d’octroyer 85 millions de francs guinéens pour le rapatriement de Hadja Fatoumata Camara.
Cette dernière avait  subi un accident de circulation en octobre 2011 alors qu’elle effectuait son pèlerinage à la Mecque. Elle est sortie avec  des fractures sur la clavicule et le pied. Alitée pour des soins, elle a guérit au bout de quelques mois. Depuis, elle réside en Arabie Saoudite pour faute de frais de rapatriement. Les proches de la pauvre femme notamment ses fils ont entrepris  deux mois plus tard des démarches pour obtenir son retour en Guinée. Mais le hic, il faut des moyens financiers.

 

La famille de la pèlerine n’a pas le montant nécessaire. Très vite, elle s’approche plusieurs ministères dont celui des guinéens de l’étranger. Après plusieurs démarches, la famille parvient a rencontré le premier ministre Saïd Fofana, qui après avoir eu le devis pour le retour, instruit son ministre délégué au budget pour débloquer 85 millions de francs guinéens montant nécessaire pour le retour de la dame.
D’après Hamidou Soumah, fils de la pèlerine accidentée, un certain Condé qui travaille à la direction financière du secrétariat général des affaires religieuses, a été chargé de suivre la procédure. Du coup toujours selon M. Soumah, le ministre Kerfala signe la lettre n°22 68 MEF/DNTCP 18 juillet 2013 pour le déblocage du fonds.  M. Condé poursuit les démarches, la banque centrale verse le montant sur le compte de l’agence Dunia Voyage.

 

A en croire au fils de la pèlerine, M. Condé retire l’argent du compte de l’agence de voyage. “M. Condé nous a appelé pour dire que l’argent est disponible. Comme le gouvernement a débloqué le fonds, on l’a demandé d’entamer la démarche pour le retour de ma maman. Il nous a dit que le secrétaire général des affaires religieuses est à la Mecque. Delà nous avons pensé qu’il va profiter pour ramener ma maman. Quand il est rentré en Guinée, on l’a rencontré la semaine dernière [le mercredi 4 novembre, NDLR]. A notre grande surprise, il nous a demandé de nouveau de cotiser pour le rapatriement. Et pourtant, le montant de 85 millions  a été débloqué“,  explique Hamidou Soumah.

 

Pour recouper nous avons joint le secrétaire général des affaires religieuses qui a nié: “C’est archi-faux” rétorque-t-il estimant qu’aucune somme n’a été débloquée “quelconque autorité“. “J’étais en contact avec la famille. Même quand j’étais dans ces jours-ci en Arabie Saoudite, j’ai fourni beaucoup d’effort pour venir avec la femme. L’Etat n’a jamais débloqué 1000 francs pour son retour en Guinée. L’argent n’est jamais sorti. On a même laissé la procédure pour contacter des bienfaiteurs en Arabie Saoudite“, soutient Elhadj Abdoulaye Diassy .

 

A entendre le fils de la victime, ce montant de 85 millions devrait couvrir quatre billets d’avions parce que ajoute-t-il, “notre maman doit venir sur une civière, on avait même contacté Dr. Awada, médecin au CHU Ignaace Deen. En attendant d’avoir une information claire sur le déblocage  ou non du montant, la pèlerine Hadja Fatoumata Camara est privée de retour dans sa patrie depuis environ trois ans pour faute de moyens financiers.

 

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com
alpha.oumar@aminata.com
+224 666 62 25 24

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here