Mohamed Morsi toujours détenu par l’armée n’engagera aucune négociation, n’acceptera pas non plus le moindre compromis, a annoncé dimanche sa famille.

Mohamed Morsi campe sur ses positions. Alors que l’ex-Président égyptien est toujours détenu par l’armée, sa famille a annoncé dimanche que l’ancien chef d’Etat renversé par les militaires le 3 juillet, n’engagera aucune négociation et n’acceptera pas non plus le moindre compromis. « Le Président ne reculera pas, ne négociera pas et n’acceptera pas de compromis, tout particulièrement après les morts, les blessés, les arrestations et les disparitions », a assuré sa famille, dans un communiqué mis en ligne sur le site des Frères musulmans. « Le Président ne reculera pas par rapport à la voie démocratique, même si le prix de cette voie démocratique, c’est son âme », a-t-elle indiqué.

 

Morsi devant les juges le 4 novembre poker room andnot casino online internet

Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, comparaîtra à partir du 4 novembre devant un tribunal du district du Caire, aux côtés de 14 autres responsables, pour la mort de manifestants le 5 décembre 2012. Le chef d’Etat déchu est accusé d’avoir « incité ses partisans à commettre des meurtres prémédités » lors de heurts entre pro et anti-Morsi devant le palais présidentiel au Caire, selon la même source. Ces heurts étaient survenus après la dispersion d’un sit-in d’opposants qui accusaient le Président de vouloir islamiser la législation. Suite à cet évènement, au moins sept personnes avaient péri.

Depuis la chute de Mohamed Morsi, l’Egypte ne connait toujours pas d’accalmie. Les partisans de l’ancien Président n’abdiquent pas et continuent de manifester pour dénoncer le coup d’Etat, malgré la menace de la répression qui pèse sur eux.

 

Afrik.com pour Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here