Les réactions se multiplient après l’éboulement qui a fait 9 morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels importants le 22 août 2017 à Dar-es-Salam dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry. La dernière en date est celle d’Alpha Oumar Taran Diallo président de l’Alliance démocratique pour le renouveau(ADR) qui dénonce l’irresponsabilité de l’Etat guinéen dans la gestion de cette décharge.

Pour ce leader politique, c’est une catastrophe déplorable qu’on aurait pu éviter.

«On aurait pu éviter ce drame surtout quand on sait que depuis très longtemps les signes avant-coureur étaient là avec tous les problèmes que cette décharge était en train d’engendrer. La fumée, les mauvaises odeurs et les eaux d’écoulement. Tout cela causait des désagréments et des maladies aux populations riveraines. Nous estimons que dans un pays avec un gouvernement responsable, cette décharge aurait été déplacée depuis belle lurette. Dans d’autres pays, des installations d’intérêt public comme des aéroports des centrales électriques ont été déplacés pour assurer le bien-être des populations. Alors, pourquoi dans notre pays, cela n’a pas été le cas ? », s’est-il interrogé après avoir présenté les condoléances aux familles des victimes au nom de sa formation politique.

Et Monsieur Diallo de poursuivre : «Le plus regrettable dans tout cela, c’est le manque de compassion de la part du gouvernement quand on sait qu’il n’y a pas eu une seule journée de deuil national décrétée».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here