A LA UNEPolitique

Guinée: le premier ministre a présidé la première réunion du comité de pilotage conjoint des projets financés par le PBF

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Amadou Oury BAH a présidé la première réunion du comité de pilotage des trois projets financés par le Fonds de consolidation de la paix (PBF).

C’était en présence des ministres de la Justice, de la Jeunesse, de l’Action sociale, du Secrétaire général des Affaires religieuses et des représentants des agences du système des Nations Unies. C’était aussi l’occasion pour passer en revue les actions de trois projets financés par le PBF en vue de continuer à soutenir la Guinée pour une transition inclusive et apaisée à savoir, les projets :

• Appui au renforcement de la cohésion sociale et à la réconciliation nationale ;

• Appui à la participation des jeunes et femmes pour une transition inclusive et apaisée en République de Guinée ;

• Appui à la participation des jeunes pour une transition apaisée en République de Guinée.

Le Directeur de Cabinet Adjoint a indiqué que cette réunion qui est la plus haute instance de gouvernance de ces trois projets, revêt toute sa pertinence, car après plus de 12 mois d’exécution, elle permettra de marquer une pause pour apprécier les avancées ou résultats obtenus et d’envisager les perspectives pour la période restante.

Francesco GALTIERI représentant du coordinateur résident du système des nations Unies, a rappelé qu’à travers ces différents projets, les Nations Unies ont l’opportunité d’apporter une assistance technique et substantielle aux efforts de l’État guinéen pour surmonter les divisions du passé et avancer vers un avenir de paix, de réconciliation nationale, de stabilité sociale et, par conséquent, de prospérité équitable pour tous et toutes.

A LIRE =>  Koubia_ Un homme égorge la coépouse de sa mère

Le Chef du Gouvernement a précisé à son tour que travailler pour la paix et la stabilité en Guinée est une priorité, étant donné que son histoire a été marquée par de multiples tragédies qu’on ne peut pas citer. En rappelant l’historique de la mise en place du comité national des Assises, il a souligné que dès sa prise de pouvoir le 5 septembre 2021, le Chef de l’État avait pris les principales décisions, mettant en relief la nécessité absolue de la cohésion nationale et lançant le processus de réconciliation afin d’examiner les événements historiques pour ouvrir la voie au pardon et à la réconciliation.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »