Kalil Diandy dit Julien coordinateur du RPG Arc-en-ciel à Dubreka
Kalil Diandy dit Julien coordinateur du RPG Arc-en-ciel à Dubreka

La désignation du candidat du RPG Arc-en-ciel pour la mairie de Dubreka continue de diviser l’ancien maire Salifou Sylla et les responsables de ce parti dans la préfecture. Dans un entretien accordé ce lundi 10 septembre 2018, Kalil Diandy « Julien » coordinateur du RPG Arc-en-ciel dans la préfecture et membre du comité central de ce même parti au pouvoir a reconnu ce problème tout en indiquant qu’il est obligé de prendre ses responsabilités.

« C’est vrai, il y a des remous à Dubreka mais ces remous proviennent des individus bien ciblés. Comme vous le savez, il y a eu les élections communales partout en Guinée. Le RPG Arc-en-ciel à remporté ici 19 sièges. Dans les dix neuf, le parti doit trouver celui qui doit diriger la mairie. C’est ainsi que nous sommes réunis au siège. Au cours de la rencontre, on a demandé qui veut être maire. Il y’a eu plusieurs candidats. On a discuté pendant près de quinze jours pour voir si un concensus peut être trouvé. Mais il se trouve qu’il y a un candidat parmi le groupe qui est l’ancien maire Salifou Sylla »Idalgo ». Après avoir passé treize ans à la tête de cette mairie, il veut coûte que coûte revenir. Il n’a rien fait pendant ses treize années de gestion. Même les bureaux de la commune, c’est moi qui ai rénové suite à un contrat qui n’est même pas encore payé. S’il tient à s’imposer, ça ne peut pas marcher« , a-t-il expliqué.

Aux dires du numéro 1 du RPG Arc-en-ciel dans la préfecture de Dubreka, lorsque le tiraillement a perduré entre les huit candidats, il a consulté les sages du parti et ceux de Dubreka afin de trouver une solution.

« C’est ainsi que Monsieur Salifou Sylla à été appelé par les sages. C’est là où il a dérapé. Il a dit en termes clairs qu’au niveau de Dubreka, aucun ressortissant de la moyenne Guinée, de la haute Guinée ou de la Guinée forestière ne peut y tapper la tabala. En tant que membre du comité central du parti, lorsqu’il y a un tel dérapage, je suis obligé de prendre mes responsabilités. C’est ainsi que j’ai demandé aux 19 conseillers qu’est-ce qu’il faut faire pour mettre fin à ce bras de fer. Sur place, 17 parmi eux ont demandé qu’il y ait un vote pour départager les candidats. C’est ce qui fut fait. Salifou Sylla Idalgo a eu 2 voix plus sa voix et El hadj Alseny Bangoura a eu 13 voix plus la sienne. Depuis lors, il prend des motards pour faire du bruit dans la ville. Je vais lui répondre par un meeting géant à Dubreka dans les 72 heures« , a-t-il promis.

Pour lui, il est inadmissible que quelqu’un qui prétend diriger une commune comme Dubreka tienne de propos communautaires.

« Mais comme il est assoiffé de pouvoir, il se permet de tout. Le statut du parti interdit ça. Je l’en veux pas parce que je connais son niveau. Pendant les communales, il a été battu dans son quartier après avoir dirigé cette commune pendant 13 ans. Il est parti chez le médiateur de la République. En allant, je suis parti avec tous les conseillers. Dire que les conseillers ont reçu de l’argent pour choisir Elhadj Alseny Bangoura, est une histoire de cowboy. C’est orchestré par les manipulateurs, des menteurs« , conclut le patron du RPG à Dubreka.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER