orange guinee guicopres uba guinee votre

Droits de l’homme et communication en période d’état d’urgence sanitaire de COVID-19: des cadres de la police à l’école du HCDH

Sur initiative du haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCDH), le ministère de la sécurité et de la protection civile a organisé ce vendredi 21 août 2020, une session de renforcement des capacités des cadres de la police nationale sur les droits de l’homme et la communication en période d’état d’urgence sanitaire liée à la COVID-19.

Selon les organisateurs, l’objectif de cette session de formation est de renforcer les services de Police nationale sur une communication de proximité et une intervention davantage conformes aux engagements internationaux de la Guinée en matière des droits de l’homme.

 

« Les techniques de communication envers la population civile en période d’état d’urgence sanitaire liée à la COVID-19 ; Les concepts des droits de l’homme, ainsi que la pertinence d’une approche (droits de l’homme) dans les différentes interventions de la police nationale ; Leur rôle et responsabilité en matière de lutte contre les manquements aux droits de l’homme au sein des différentes unités de police, ainsi que contre les atteintes aux droits de l’homme commis par les citoyens, particulièrement en cette période d’état d’urgence sanitaire liée à la COVID-19 », sont les objectifs spécifiques.

 

Parlant des résultats attendus, les organisateurs indiquent qu’au terme de la session de formation, les participants s’approprient les techniques de communication envers la population civile, en période d’état d’urgence sanitaire liée au Coronavirus ; cernent davantage les concepts des droits de l’homme, ainsi que la pertinence d’une approche « droits de l’homme » dans leurs différentes interventions auprès des populations civiles ; ont une meilleure compréhension de leur rôle en matière et luttent contre les manquements aux droits de l’homme au sein des différentes unités de police, ainsi que les atteintes aux droits de l’homme commis par les citoyens, particulièrement en cette période d’état d’urgence sanitaire liée à la COVID-19.

 

Prenant la parole, Patrice Vahard représentant du HCDH en Guinée a dit qu’aussi longtemps qu’il n’y aura pas un vaccin, la seule manière de se sauver et sauver ses proches de cette pandémie est le respect des libertés fondamentales.

 

« C’est une occasion pour nous de réfléchir avec nos sœurs et nos frères sur comment mieux le faire et nous approprier leurs difficultés dans ce cadre. Et ainsi voir comment communiquer avec nos parents et autres au sein des sociétés parce qu’il faut que tout le monde adhère à ça. La deuxième chose est que nous avons bien compris que nous sommes dans une situation exceptionnelle qui ne va pas durer. Elle va être courte si nous adhérons tous au respect des mesures barrières. Ce qu’on souhaite, c’est de retrouver la jouissance entière des libertés fondamentales mais pour cela, il est important que tout le monde agisse en synergie dans ce cadre là. Il faut que tous les agents de police qui sont sur le terrain sachent la sensibilité de leur responsabilité », a indiqué le diplomate onusien.

 

De son côté, Damantang Albert Camara ministre de la sécurité et de la protection civile s’est réjoui de cette initiative du Haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme. « C’est un soulagement pour moi de voir que nos partenaires au développement comme le HCDH continue à nous accompagner et sont prêts à réfléchir avec nous sur comment éradiquer cette maladie tout en respectant les droits de l’homme », a-t-il ajouté.

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »