Une rencontre des femmes à Dinguiraye
Une rencontre des femmes à Dinguiraye

A l’occasion de la célébration de la fête des droits des femmes le 8 mars, les femmes de la Préfecture de Dinguiraye qui ont célébré cette fête en différé ont exprimé des besoins en vue d’une autonomisation.

C’est la Directrice de l’Action Sociale et de la Promotion de l’Enfance, Hadja Tita Sow qui a prononcé le discours de plaidoyer, dans lequel figuraient les principaux points : « A ce jour solennelle et historique de la journée du 8 mars, sur le plan de l’autonomisation, nous femmes de Dinguiraye déplorons le niveau faible de financement de nos groupements féminins et la vétusté des moyens de productions existants. C’est pourquoi nous sollicitons l’appui du gouvernement pour nous assister à relever ces défis. Nous saisissons également cette occasion pour non seulement rendre un hommage aux femmes des zones rurales pour leur bravoure mais aussi à monsieur le Préfet pour sa disponibilité, de sa sollicitude constante ainsi que de son dévouement pour l’amélioration des conditions de vie de nous femmes de Dinguiraye ».

Devant l’esplanade de l’hôtel de l’amitié sis au quartier Kouroula, plusieurs groupements et sérès en uniforme ont répondu présents. Toutes ces femmes ont écouté avec attention le discours qu’a prononcé le Préfet, lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo, dans lequel des discours certains de leurs préoccupations exprimées par leur porte-parole ont été prises en compte. Cela à travers le programme national d’appui aux acteurs de filières agricoles. Un programme qu’a initié selon le Préfet par le Président Alpha Condé, qui a dédié ses mandants aux jeunes et aux femmes : « Aucun programme de développement ne peut être réalisé sans la participation de la femme. Or, il n’y a pas la participation lorsque les femmes continuent d’être marginalisées ou violées. En ce qui concerne notre préfecture de Dinguiraye, 10 magasins de groupements maraichers ont été réalisés pour soutenir les activités des femmes ».

Pour sa part, le Député uninominal de Dinguiraye, Dr Fodé Bocar Marega venu participer à cette fête sous l’invitation des femmes, il a promis de les accompagner pour être financièrement indépendante à travers des projets de micro crédit à l’instar des MUFFA : « Les femmes se sont massivement mobilisées pour leur fête et nous allons les aider dans le cadre des projets réalistes et réalisables. Mais avant, nous tiendrons une réunion à court terme au cours de laquelle, les femmes vont exprimer clairement ce don elles souhaitent avoir et c’est dans ce sens-là que nous devons agir ».

Pour la cause des femmes, Elhadj Maky Daff s’est engagé et dit être très déterminé : « Je suis venus participer à la fête de la femme. Aussi, leur dire que je suis à leur disposition pour l’ensemble de leurs activités dans tous les domaines ».

Oumar M’Böh pour Aminata.com

PARTAGER