Guinée: une entité se définissant d’une partie de la société civile dit oui à nouvelle constitution

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Dans une déclaration rendue publique ce mardi 18 juin 2019 à la maison de la presse de Guinée, la Coalition nationale des organisations de la Société civile (CONASOC) s’est exprimée en faveur d’une nouvelle constitution en Guinée.

Cette plateforme de la société civile guinéenne justifie sa décision par le fait que la constitution en vigueur n’a pas été soumise à référendum pour permettre au peuple de donner son avis.

A LIRE =>  Kamsar(Boké): la mort brusque d'un jeune en provenance de Boffa suscite des interrogations

Pour la CONASOC, les insuffisances de la Constitution du 7 mai 2010 sont-elles qu’elle ne s’adapte plus à l’évolution sociopolitique et économique du pays.

Pour l’illustration, dans le titre XIX de la dite Constitution intitulé « des dispositions transitoires » est devenu caduque. Ce titre composé de 8 articles avec des termes , comme CNT, président de la République par intérim. La Constitution actuelle est dénuée de toute légitimité constitutionnelle, une réforme institutionnelle s’avère nécessaire vu la pléthore. La CONASOC espère vivement que les concertations entre les différentes composantes sociopolitiques se poursuivent pour renforcer l’État de droit et de la démocratie“, a-t-elle indiqué.

Cette coalition entend jouer pleinement leur rôle par la mise en œuvre d’une observation citoyenne et transparente pendant la période du référendum.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

A LIRE =>  "22 contacts de l' homme infecté  au coronavirus identifiés et prêts à être  sous observation si..."
- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x