orange guinee guicopres uba guinee votre

Dinguiraye (Kolla) : des règlements de comptes avant les élections locales !

En prélude aux élections locales, certains responsables locaux sont victimes de « l’injuste » de la part de leur hiérarchie apprend-on de sources concordantes. C’est le cas du président de District de Kolla dans la sous-préfecture de Banora, Préfecture de Dinguiraye. Où dans cette localité très enclavée située à près de 60 km au Nord du chef-lieu de la sous-préfecture, le président de district, Oumar Baïlo Camara a été suspendu de ses fonctions par le Préfet de Dinguiraye, le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo en complicité avec l’ancien Président de la Délégation Spéciale de Banora, Hassana Barry « sans aucun motif valable ».

C’est la deuxième fois que ce président de district soit suspendu par les autorités.

Mais pourquoi Oumar Baïlo Camara a-t-il été suspendu de ses fonctions ? D’où remonte cette histoire ?
Choisi en 2009 comme président de district de Kolla, Oumar Baïlo Camara traverse un moment difficile. Il raconte sa mésaventure : « Le maire de Banora (Hassana Barry) est allé rencontrer un jeune orpailleur du nom de Souleymane Barry (Yalla) pour le lui dire qu’il a l’intention de m’enlever en tant que président de district de Kolla. Donc, de se préparer pour me remplacer lorsqu’il va prendre la décision. C’est ainsi que le jeune Souleymane Barry utilise son argent acquis dans l’exploitation artisanale de l’or pour corrompre la population locale et certains cadres de Dinguiraye dans le but d’usurper ma fonction. Après que le maire a fini de planifier ma destitution, il a fait appel au Préfet, le lieutenant Mamadou Lamarana Diallo pour mettre à appliquer cette décision. Et ce qui fut fait. D’abord à leur arrivé ils se sont dirigés chez le jeune Souleymane Barry (Yalla)… ». a-t-il regretté.

Joint au téléphone par notre reporter, le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo a expliqué les raisons de sa décision. « Il y’a longtemps les citoyens de Kolla sont victimes d’harcèlement de la part de leur président de district. Cette situation amenée beaucoup de personnes à quitter ce district. Dès qu’il y a un problème dans cette localité, au lieu de régler ce problème à leur niveau en tant que première autorité dudit district, c’est lui-même qui transfère ce problème ici à Dinguiraye où les citoyens sont rançonnés. Donc, nous avons voulu mettre fin à cette situation. C’est pourquoi nous (Préfet, Maire de Banora, des responsables du RPG) avons effectué une mission dans cette localité pour écouter les citoyens. Les citoyens nous ont dit d’abord qu’ils n’ont pas d’eau, ils n’ont pas de routes ni de réseau encore moins une école et avec tout cela, ils sont rançonnés. Et qu’ils ne veulent plus le président de District. C’est ainsi qu’on a demandé à l’imam, au Sotikimoko, à la présidente des femmes et au responsable des jeunes à se retrouver et trouvé un homme de consensus à qui on pourrait confier provisoirement le cachet. Ils ont trouvé deux hommes auxquels les affaires courantes ont été confiés jusqu’après les élections locales. Car, sur plus de 1000 personnes le président de district n’a eu que 12 voix. Ce dernier se dit président de district de kolla mais il réside ici à Dinguiraye… », a indiqué le Préfet.

Cet acharnement contre Oumar Baïlo Camara ne date pas d’aujourd’hui, en 2015 il a été aussi suspendu par l’ancien Préfet Mouloukou Souleymane Camara toujours en complicité avec le président de Hassana Barry (Maire de Banora) dont relève le District de Kolla.
Le secrétaire général chargé des collectivités de Dinguiraye, Faust Dopavogui à l’époque secrétaire général de l’administration se rappelle encore : « Au temps de Mouloukou (ancien préfet de Dinguiraye) il y’avait deux présidents de district à Kolla, à savoir Oumar Baïlo Camara et Souleymane Barry communément appelé YalaBarry. Chacun d’eux disposait d’un cachet ».

Pour ce qui est de la dernière décision prise par l’actuel Préfet, Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo, le secrétaire général chargé des collectivités Faust Dopavogui en sait quelque chose : « cette fois ci on a décidé de régler tous les petits problèmes avant la tenue des élections. Le Préfet a demandé la volonté de la population à choisir celui dont elle veut… il a même fait un rapport et déposé au niveau du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation », a-t-il ajouté.

Des accusations et contre accusations; 

Si le Préfet accuse le Président de district d’arnaqueur, ce dernier nie en bloc et dit être prêt à toute confrontation devant la Police, la Gendarmerie voire même à la Justice de Paix de la Préfecture de Dinguiraye. Lors de cette confrontation, il promet de faire des révélations croustillantes sur l’ancien président de la délégation spéciale de Banora. Qui selon lui, cherche à être tous les pouvoirs.

Selon le sous-préfet de Banora, Pépé Gbamy, ce conflit a éclaté quand une partie de la population de Kola s’est levée pour chasser Baïlo Camara, militant du RPG Arc-en-ciel, âgé de plus de 60 ans de son poste de président du district. Les dissidents ont installé à la tête du district le jeune Souleymane Barry dit ‘’Yala UFDG’’, la quarantaine. «Ce travail a été fait avec l’appui de notre ancien préfet, Elhadj Mouloukou Souleymane Camara. Certains disent que ce nommé Baïlo a beaucoup duré au pouvoir dans ce district. Qu’il doit céder ce pouvoir à la jeunesse maintenant. Qu’il est là-bas, qu’il ne travaille pas. Le groupe qui s’est levé a dit qu’ils ont besoin d’un autre du nom de Yalla qui est jeune et qui peut faire développer la localité, au-lieu que Baïlo reste » explique le sous-préfet de Banora.

Cependant, saisi d’un vice de forme par le RPG Arc-en-ciel, le gouverneur de la Région Administrative de Faranah d’alors, Sébastian Tounkara, a instruit les autorités préfectorales de Dinguiraye de réinstaller BaïloCamara dans les fonctions du chef du district de Kola.

Toutes nos tentatives pour joindre l’ancien président de la délégation spéciale de Banora sont restées vaines.
Le président de District de Kola souhaite l’implication du Gouverneur de la Région de Faranah et celui du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation afin qu’il soit rétabli dans ses fonctions. « Ils utilisent leur force pour me destituer de mes fonctions. Je souhaite à ce que justice soit rendue », a-t-il plaidé.

Affaire à suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com

+224 622 624 545/666 369 744

mbooumar@gmail.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »