Rate this post

Alors que la tension de l’électricité servie à la ville de Labé est des plus faibles et fait jaser les citoyens qui s’attendaient à une baisse du prix de la facture ,la branche locale de la guinéenne d’électricité s’arc – boute et tient bon. Son directeur technique Dieng Oumar Bailo est allé à la défense :

« il y a la tension mais la qualité de la tension n’est pas bonne compte tenu de certains facteurs comme le manque d’eau au niveau des barrages hydrauliques.

C’est Kaleta, Garafiri et le système interconnecté qui travaillent donc au niveau de kinkon presqu’il n’y a pas d’eau.

Si Kinkon donnait on pouvait synchroniser avec Kinkon pour une qualité de tension meilleure mais actuellement au lieu de recevoir 30 KVa nous en recevons 16….

On n’a pas baissé les factures compte tenu de l’alimentation, bien que le courant soit faible mais il est là on ne peut pas passer 24 h sans que nous soyons alimenté, on peut même dire que la ville de Labé est sous facturée. »

Pour l’heure, une nouveauté seule est remarquable à la guinéenne d’électricité c’est le passage des factures manuelles et traditionnelles à celles numériques, une opération délicate du reste emprunte d’erreurs à corriger.

Ousmane Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here