orangeguinee guicopresse UBA

Diamond Ciment: les employés dénoncent des mauvais traitements infligés par leurs patrons indiens

Il semblerait que tout n’est pas rose pour certains travailleurs de la société  de production du ciment Diamond Ciment S.A de Guinée, l’un d’entres eux s’est confié à la rédaction d’aminata.com sur certaines difficultés qu’ils sont confrontés avec leurs patrons indiens.

Selon notre source d’information qui a préféré garder l’anonymat, ils sont  là, ça fait plus d’une année, ils n’ont pas de syndicat.

Pourtant, la loi guinéenne demande partout où il y a à partir de 25 employés au sein d’une société de mettre en place un bureau syndical qui doit défendre les intérêts des travailleurs.

« Les syndicats qui étaient là, ont été dissous parce qu’ils ne répondaient pas au besoin des travailleurs », a-t-il dénoncé.

Plus loin, il a rappelé qu’ils sont avec des indous, « les gens là nous considèrent comme des animaux.  Eux-mêmes, ils nous disent entre nous ici que quand le gouvernement vient, c’est de l’argent qu’ils viennent chercher et partir. Donc, celui qui déconne, ils vont le licencier et rien ne va sortir derrière ça », a-t-il déploré.

Il a poursuivi son intervention en prenant un exemple sur un travailleur qui est en instance de licenciement de façon injuste. « On a un conducteur qui est très bien qu’on veut licencier du fait que ce dernier est contre certaines choses qu’ils nous font subir ici ».

Nous dans tout ça, on accuse le gouvernement du président Alpha Condé parce qu’il y a personne pour nous défendre ici. Nous sommes près de 200 travailleurs engagés à part les manœuvres qui viennent ».

C’est pourquoi indique notre source d’information, « nous demandons de respecter ce que la loi guinéenne dit, c’est-à-dire la mise en place d’un syndicat quand une société à un certain nombre travailleurs ».

Il nous a encore fait comprendre que le plus souvent, quand l’un d’entre eux tombe malade, il n’y a personne pour le défendre. La personne a même peur de déclarer sa maladie aux indiens parce que facilement ces derniers laissent les gens à cause de leurs maladies. Donc, les gens là sont obligés de cacher leurs maladies et se soigner clandestinement.

Dans l’intérêt de tous les travailleurs de cette société Diamon Ciment S.A, il faut qu’il y’ait un syndicat digne qui va les défendre.

Apparemment, la plupart des sociétés étrangères installées en Guinée n’ont aucune considération pour leurs travailleurs. Car des employés ne cessent de se plaindre à tout moment pour l’amélioration de leur condition de vie.

Par manque de responsabilité, les propriétaires des ces sociétés préfèrent verser des fortes sommes d’argent aux autorités qui n’ont aucun complexe de les fréquenter à tout moment pour « les quémander », au lieu de défendre l’améliorer des conditions de vie des employés.

Pire de cela, les contrats de ces travailleurs sont souvent liés à des fameuses sociétés de sous-traitances qui n’ont aucune pitié pour leurs frères guinéens.

Affaire à suivre

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »