A LA UNEEconomie

Désordre dans le secteur de l’orpaillage en Guinée: les interrogations de Oumar Diawara vice-président de l’UNAJOG 

Dans une interview accordée à des médias dont votre quotidien électronique Aminata.com ce mercredi 28 décembre 2022, Oumar Diawara, vice-président de l’Union nationale des jeunes orpailleurs agréés de Guinée (UNAJOG) a égrené des faits qui sont les sources des maux dont le secteur de l’orpaillage souffre aujourd’hui en Guinée. Il a profité de l’occasion pour saluer les mesures récentes prises par le gouvernement pour mettre fin à l’exploitation anarchique dans les mines d’or.

Oumar Diawara, vice-président de l’Union nationale des jeunes orpailleurs agréés de Guinée (UNAJOG)

« Je voudrais tout d’abord au nom de L’UNAJOG, remercier l’ensemble des orpailleurs de Guinée pour leur sérénité et leur engagement pour le changement prôné par le bureau de l’Union Nationale des Jeunes Orpailleurs de Guinée. C’est avec un pincement au cœur que nous constatons ces multiples problèmes qui assaillent aujourd’hui notre secteur suite à la gestion calamiteuse de nos ressources par des personnes que nous-même avions choisies et qui devraient être les pions pour l’épanouissement des orpailleurs de Guinée« , a entamé le vice-président de l’UNAJOG. 

Pour cet homme d’affaires, il est grand temps de se poser les vraies questions sur un certain nombre de faits qui sont en réalité les sources des maux dont ce secteur souffre aujourd’hui.

« Qui sont ceux qui ont proposé au Président Alpha Condé, ce projet diabolique de parcellisation de nos mines d’or ? Un projet, qui est aujourd’hui à la base d’une destruction apocalyptique de  l’environnement par des machines Pauclins. Qui sont ces Guinéens qui prennent des permis d’exploitation dans le but de les revendre aux expatriés ? », s’est-il interrogé.

A LIRE =>  Tracasseries aux frontières de la Guinée avec ses pays voisins : constat au poste de Pamélap

Poursuivant, Monsieur a au nom de l’UNAJOG adressé ses vives  reconnaissances au Président Colonel Mamadi Doumbouya et son gouvernement pour des  mesures récentes prises pour mettre fin à cette exploitation anarchique dans les mines d’or.  

« L’UNAJOG reste fidèle à son engagement auprès des orpailleurs de Guinée jusqu’à la matérialisation effective d’une parfaite refondation dans le secteur« , a-t-il promis.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

aliousarayabhe@gmail.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »