orangeguinee guicopresse UBA
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire du RPG
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire du RPG

Damaro Répond l’opposition : « une solution politique ne se trouve pas entre 24h à 48h »

L’opposition a menacé de quitter le comité de suivi des accords à cause de la lenteur de leurs applications. Pour Amadou Damaro Camara de la mouvance présidentielle « on ne peut pas trouver une solution politique entre 24h à 48h », a-t-il répondu aux opposants ce vendredi 20 avril 2018, dans l’émission les grands gueules de la radio Espace fm.

Le président de la majorité présidentielle a soutenu qu’une commission tripartite est mise en place pour produire un texte concernant la loi sur la céni.

«Nous avons mis en place un comité tripartite entre les trois groupes parlementaires pour produire un texte à proposer à l’Assemblée Nationale. Avant ce texte la procédure parlementaire ne permet pas de programmer la loi sur la CENI ».

Il poursuit son intervention en expliquant que lors d’une conférence des présidents, l’ensemble des présidents des commissions ont prit une décision.

«Nous avons décidés qu’une première tranche du chronogramme de la session des lois soit consacrée à l’étude et à l’examen de tous les textes venus du gouvernement. Pendant ce temps les sous commissions vont travailler la loi sur la céni et c’est ce que nous sommes entrains de faire », a-t-il expliqué.

Même la loi sur la céni n’est pas encore programmée. Selon lui, ils ont voulu quitté la plénière et ils ont créé une sous commission de négociation pour voir comment il faut régler le contentieux électoral qui a été évacué par toutes les voies de recourt légale.

«Maintenant si on doit trouver des solutions politiques c’est au sein de cette commission que nous allons le faire. Mais, pour l’opposition il n’y a pas de volonté politique si on n’accepte pas ce qu’elle demande. On ne peut pas accepter d’emblé tout ce qu’elle demande  c’est pourquoi on se retrouve au tour de la table».

Pour lui si le président de la République et le chef de fil de l’opposition avait une solution ils auraient donné lors de leur rencontre.

«Le chef de fil a une revendication qu’on n’a envoyé au commuté de suivi pour trouver la solution. Qu’on ne nous dise pas de cette solution se trouverait en 24h à 48h. C’est une solution politique à la quelle nous sommes entrains de réfléchir. Je ne vois pas pourquoi qu’on veille nous dire que nous allons tirés les leçons et nous allons nous retirés du commuté de suivi».

Lamarana Diallo

Tel : (+224) 623 27 55 45

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »