Crise éducative et politique : des activités au ralenti sur l’axe Bambeto-Cosa

Top de nos lecteurs

Sidya Touré envoie une pique au président Alpha Condé

La crise sanitaire que traverse le monde met à nu les insuffisances infrastructurelles des pays africains. C'est le cas de la Guinée où les...

Covid-19 et communication de crise : Que retenir de la stratégie du gouvernement face à cet épisode pandémique sans précédent ?

Par Laurence LE PODER, Professeure Associée en Economie et Gestion de Crise, KEDGE Beaucoup de choses ont été dites sur la crise sanitaire actuelle. Les...

Mort de Pape Diouf : un témoignage émouvant de Titi Camara

La mort du premier africain ayant dirigé un grand club européen qui est l’Olympique de Marseille suscite des réactions des acteurs sportifs à travers...

Boffa: découverte du corps sans vie d’un élève en classe de terminale 

Une source locale nous informe que le corps sans vie d'un jeune élève en classe de terminale au lycée Koumandian de Wanidara a été...
Alpha Oumar Diallohttps://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Suite à la crise éducative et politique en Guinée, la banlieue de Conakry reste paralysée depuis plus d’un mois. Ce mardi matin, comme d’habitude ces derniers temps, la majeure partie des boutiques et magasins restent encore fermés sur l’axe Bambeto-Cosa, a-t-on constaté.

La circulation est complètement paralysée sur cette route le Prince. Des jeunes manifestants continuent à contrôler la situation. Certains d’entre eux versent leur colère dans la rue en barricadant la route à travers des cailloux et bruler des pneus. Des citoyens de cette zone, ont du mal à circuler librement. Leurs biens sont souvent bloqués ou confisqués par ces jeunes manifestants.

A LIRE =>  Siguiri: un bébé et une femme trouvent la mort dans un accident de la circulation

Cette inquiétude se sente sur leur visage et dans leur propos. « On est vraiment inquiète nous qui sommes sur cet axe. Ça fait un mois comme ça, on ne travaille pas bien, tous les jours c’est des manifestations. On n’ose même pas ouvrir nos boutiques parce que quand tu ouvres, il y a des jeunes qui viennent t’attaquer pour vider ce que tu as. Actuellement tout le monde travaille sauf nous. Donc le gouvernement n’a qu’à nous aider », souhaite une habitante de carrefour cirage.

En plus de cette réalité, des citoyens déplorent une autre inquiétude qui est celle du retentissement des coups de feu dans les quartiers par les forces de l’ordre pour disperser les jeunes manifestants

A LIRE =>  Quelle est la main noire derrière le sabotage de la conférence de presse des députés ?

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui662@gmail.com

Tel:(+224)622 34 45 42

 

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Sidya Touré envoie une pique au président Alpha Condé

La crise sanitaire que traverse le monde met à nu les insuffisances infrastructurelles des pays africains. C'est le cas de la Guinée où les...

Covid-19 et communication de crise : Que retenir de la stratégie du gouvernement face à cet épisode pandémique sans précédent ?

Par Laurence LE PODER, Professeure Associée en Economie et Gestion de Crise, KEDGE Beaucoup de choses ont été dites sur la crise sanitaire actuelle. Les...

Mort de Pape Diouf : un témoignage émouvant de Titi Camara

La mort du premier africain ayant dirigé un grand club européen qui est l’Olympique de Marseille suscite des réactions des acteurs sportifs à travers...

Boffa: découverte du corps sans vie d’un élève en classe de terminale 

Une source locale nous informe que le corps sans vie d'un jeune élève en classe de terminale au lycée Koumandian de Wanidara a été...

“22 contacts de l’ homme infecté  au coronavirus identifiés et prêts à être  sous observation si…”

Labé  a connu son premier  cas de contamination  au coronavirus.Un concitoyen  venu de la peninsule ibérique  et qui a échappé  au service de contrôle ...
0 Shares
x