orangeguinee guicopresse UBA

COVID-19 : l’OIM forme plusieurs femmes venant des cinq communes de Conakry

Un atelier de formation et de sensibilisation contre le Covid-19 , a eu lieu ce vendredi 19 juin 2020, dans la commune de Dixinn, au siège de l’organisation guinéenne pour lutte contre la migration irrégulière (OGLMI). C’est une ininitiative du projet Migrants As Messengers piloté par l’OIM).

Cette formation a regroupé des mères de familles dans les cinq communes de la capitale conakry. Parlant de cette activité, l’assistant pour le pojet Migrants as Messenger ( MaM) à l’OIM Guinée : « cette formation que nous assistons aujourd’hui est la troisième de ce type . Parce que les migrants eux-mêmes ont bénéficié une formation dans ce sens par le personnel medidicale d’OIM. C’est les experts à la matière qui sont venus former les migrants et à leur tour ont formé d’autres femmes. Dont, plusieurs femmes dans toutes les cinq communes de Conakry », précise t-il.

D’après lui, l’objectif de cette formation consiste à renforcer les capacités de ces mères de famille qui sont aujourd’hui considérés comme des piliers de la famille à fin qu’elles puissent lutter efficacement contre la covid-19. » Quand on sait que les femmes sont suffisamment outillées, informées à travers elles , elles peuvent vraiment contribuer à éradiquer la propagation du virus ».

Plus loin, il dira : « les types de formations ont porté strictement sur des mesures de barrières sanitaires. Donc , ce sont des formations qui ne sont pas aussi approfondies en matière médicale. Mais , qui permettent aux profanes d’être suffisamment informés sur les bases nécessaires en terme de lutter contre la covid-19. Donc, il y a 20 mères de famille qui sont conviés, aujourd’hui nous avons dix qui sont présentées et dix autres aussi viendront dans ce sens ».

Parlant de la composition des kits l’assistant Moussa Sylla, a fait savoir que les kits qui sont remises aux participantes vont contribuer à accompagner ces mères de famille dans leur tâche quotidienne. Donc , les kits sanitaires sont essentiellement composés  » des masques, de savons diamant ,de thermo-flash ,de seaux de lavage, des tabourets (…) ».
De son côté, Djenab Diallo participante à cette formation, mère de deux enfants :<< Nous venons de terminer la formation. Nous avons compris comment porter le masque, comment se protéger pour éviter le risque de contamination dans nos familles et d’autres personnes dans le quartier. De retour dans mon quartier je ferai la restitution fidèle non seulement dans ma famille mais aussi auprès de la population. Dans le cadre du respect des gestes de barrières éditer par l’ANSS et le gouvernement », explique telle.

Par ailleurs, Elhadji Mohamed Diallo, président de l’organisation guinéenne pour lutte contre la migration irrégulière en abrégé (OGLMI), a souligné que le choix des mères de familles n’est pas une fatalité. Parce que dit-il , elles sont plus exposées d’abord en famille, dans les groupements, ce sont eux qui vont au marché, elles se rendent visite tout le temps raison pour laquelle : « Nous attendons aux participantes la restitution de cette formation dans leurs familles et autres endroits. Qu’elles acceptent d’informer l’entourage aux respects des gestes barrières et l’utilisation des kites pour lutter efficacement contre cette pandémie », recommande t-il.

Zeze Enema Guilavogui pour Aminata.com
zezeguilavogui661@gmail.com
Tel:224 622 34 45 42

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »