Rate this post

Malgré le retour du calme dans le centre ville de Boké et ses environs, les activités économiques sont toujours au ralenti après deux jours émaillés des manifestations violentes ayant fait 1 mort, et 29 blessés dont 9 par balles.

Le calme est revenu à Boké en dépit des quelques tensions palpables entre les populations et les forces de maintien d’ordre. Les activités économiques sont moroses avec des boutiques et magasins fermés.

Les rues gardent encore l’impact des violentes manifestations. Des traces des pneus brulés, de reste des barricades. Les bâtiments administratifs cloués avec des vitres brisés. Les autorités locales sont invisibles. Plus ou moins des taxi-motos, principal moyen de déplacement dans la ville, circulent. Les stations d’essence sont fermées

On constate une forte présence des forces de défense et de sécurité. Des pick-up de la police et de la gendarmerie sillonnent les grandes artères de la ville.

Dans leur mémorandum, les jeunes conditionnent la suspension de leur manifestation à la satisfaction entière de leurs revendications. Notamment, la desserte en eau et électricité, l’arrêt de la circulation des engins des sociétés minières dans la ville.

Une rencontre entre les jeunes et une délégation gouvernementale venue de Conakry est prévue ce soir à Kamsar.

Abdoul Malick Diallo
+224 655 62 00 85
dialloabdoul110@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here