Ambassade de la Russie à Conakry : des manifestants de la société civile gazés

Les membres des organisations de jeunesse de la société civile guinéenne se sont ralliés devant l’ambassade de la Russie pour manifester contre les propos de l’ambassadeur de la Russie, Alexandre Bregadzé qu’il a tenu la semaine dernière à l’occasion de sa présentation des vœux à Alpha Condé.

Tôt ce lundi matin, des membres de la société civile se sont mobilisés de l’ambassade de la Russie pour exprimer leur colère, mais malheureusement, ils ont été empêchés par les forces de l’ordre qui étaient présents sur les lieux.

Malgré ce dispositif sécuritaire, les manifestants se sont présentés pour tenir leur sit-in. Ils ont été repoussés par les policiers à côté de l’ambassade de la Russie à une longue distance où ils ont tenu leur discours dans des conditions difficiles.

Selon le porte-parole des manifestants l’ambassadeur de la Russie en Guinée a exprimé lors de sa présentation des vœux de nouvel an au président de la République des propos de soutiens express à une continuité du pouvoir en ces termes.

« Pourquoi l’alternance, la constitution est ni de la bible, ni le coran. Les organisations de jeunesse de la société civile guinéenne rappellent que la question d’alternance c’est une question de souveraineté et la souveraineté n’appartienne qu’au peuple, personne n’a le droit de la violer. C’est au aussi reconnu par l’alinéa du préambule de la constitution guinéenne et répéter à son article 2, à travers ces propos, M. l’ambassadeur de la Russie en Guinée montre ses limites qui lui ont reconnu par la convention de lien sur les relations diplomatiques et consulaires  et viole le principe de non-ingérence dans les affaires intérieurs d’un Etat reconnu par le droit international », a déclaré Gabriel Haba.

Par conséquent, les organisations de jeunesses de la société civile condamnent fermement  les propos tenus par l’ambassadeur de la Russie et exige le retrait de ses propos et des excuses publiques au peuple de Guinée souverain.

Pour cet autre manifestant, la Guinée est un pays souverain, est un pays indépendant. « Nous n’avons pas à recevoir de leçons de la part d’une puissance extérieure. Toute décision prise au sein de notre pays, c’est le voyant peuple de Guinée qui doit prendre la décision et non un ambassadeur à la place du peuple de Guinée », a indiqué Sékou Doré coordinateur national Réseau Afrique Jeunesse Guinée (RAJGUI).

Il a poursuivi son intervention en dénonçant une violation de la constitution, « on a été gazé par les forces de l’ordre, tout ça pour nous empêcher de tenir notre sit-in devant l’ambassade de la Russie.

Ceci, est une violation flagrante de la constitution parce que la constitution prévoie que la manifestation est un droit pour le peuple de Guinée. Mais très malheureusement, nos forces de l’ordre ont joué à l’intimidation. Malgré ça, la société civile ne va céder à l’intimidation.

Nous souhaitons que l’ambassadeur de la Russie retire son propos et ensuite qu’il soit rapatrié à son pays », a-t-il dit.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com