A LA UNEPolitique

AGOA: Le président americain Joe Biden prend une sanction contre la Guinée

L’Éthiopie doit être suspendue de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) en franchise de droits des États-Unis, signe de la détérioration continue des relations entre les pays au milieu de la guerre en cours entre l’Éthiopie et le Tigré.

L’Éthiopie est l’un des trois pays africains – avec la Guinée et le Mali frappés par le coup d’État – qui perdront l’accès au programme, qui offre un accès sans droits de douane au marché américain pour les fabricants africains, à partir du 1er janvier.

L’AGOA rapporte à l’Éthiopie environ 100 millions de dollars en « espèces sonnantes et trébuchantes » par an et génère directement des emplois pour environ 100 000 personnes, principalement des femmes du sud de l’Éthiopie travaillant dans des usines textiles qui exportent vers les États-Unis, selon Vanda Felbab-Brown, codirectrice de la sécurité africaine. Initiative à Brookings.

Ces derniers mois, les États-Unis ont sévèrement critiqué la conduite de la guerre éthiopienne dans la région du Tigré, qui a commencé en novembre 2020 et aurait fait des dizaines de milliers de morts. Les organisations de défense des droits humains ont signalé des massacres et des famines massives alors que la guerre du gouvernement contre le Front populaire de libération du Tigré (TPLF) s’intensifiait.

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du mardi, 30 novembre 2021:

Les Etats-Unis ont annoncé ce mardi, 02 novembre 2021, une sanction prise contre la Guinée, le Mali et l’Ethiopie. Ces trois pays d’Afrique subsaharienne seront retirés du programme AGOA à partir du 1er janvier 2022. Cette décision intervient environ deux mois après le coup d’Etat militaire qui a renversé le président Alpha Condé.

C’est dans une lettre adressée au Congrès que le président américain a annoncé la décision de retirer la Guinée, le Mali et l’Ethiopie de l’Africain Growth and Opportunity Act (AGOA), la Loi sur le développement et les opportunités africaines. Joe Biden Biden a indiqué que l’Éthiopie n’est pas en conformité avec les conditions d’éligibilité de l’AGOA « pour les violations flagrantes des droits de l’homme internationalement reconnus ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »