Les auteurs du kidnapping d'un britannique arrêtés

0

Le service spéciaux de la lutte contre la drogue et le crime organisé a présenté  ce vendredi deux presumés malfrats qui ont participé au kidnapping d’un britannique d’origine nigériane répondant au nom de David Tobi qui s’est rendu en Guinée le 29 novembre à la suite du contact établi par un réseau qui utilise l’internet et des documents fictifs attestant qu’ils sont une entreprise d’exploitation d’or et de diamant.
A sa sortie de l’aéroport le britannique serait kidnappé par le réseau de bandits qui se cachait sous le nom de Sonexcogui appartenant à un nommé Ibrahima Conté. Une rançon d’un million d’euros serait exigé par ce groupe qui a soumis l’infortuné britannique à des services et torture. C’est le 7 decembre que Tobi David s’est défait de ses ravisseurs en se jetant d’une voiture au niveau du quartier Enco 5 à un endroit lumineux ou il y’avait du monde d’où son salut.


 

Au cours de son kidnapping, Tobi David a pu entrer en contact avec son époux basé à Londres et c’est elle qui aurait alerté la national crime agency du Royaume Unie qui aurait contacté son homologue guinéen à travers son secrétaire général Colonel Moussa Tiegboro dont le service a ouvert les enquêtes avec la collaboration des services de téléphonie. Enquête qui aura conduit à l’arrestation d’un Nigérian connu sous le pseudonyme de Junior et un Guinéen du nom de Seydouba Soumah habitant le quartier Lambanyi dans la commune de Ratoma.

 

Ce réseau de bandits utilise la cyber-criminalité possédant des documents fictifs notamment agréments, passeports, carte de séjour, carte d’identité et autres documents dont ils arrivent à concevoir grâce à son réseau parallèle. Urgemment embarqué pour Londres afin de recevoir les soins, le britannique Tobi David a pu reconnaitre dans un lot de 8 photos la figure de deux de ses ravisseurs.
Selon le commissaire divisionnaire Sadou Diallo, directeur des services spéciaux de lutte contre le crime organisé, les enquêtes se poursuivent pour traquer le troisième élément qui portait l’uniforme militaire le jour du kidnapping.

 

Idrissa Sompare/aminata.com
(224) 666566779/631900090
sompareidrissa@yahoo.fr/idisompare@gmail.com



PARTAGER
Article précédentLabé : des citoyens demandent le départ d’un sous-préfet
Article suivantUn Guinéen tente de vendre de la cocaïne à des policiers en Suisse
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here