Guinée ouverture de la deuxième session du dialogue politique

Top de nos lecteurs

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...

COVID-19 : la Chine accusée d’avoir passé sous silence l’épidémie à ses débuts

Début  février, le président chinois Xi Jinping a appelé à un contrôle encore plus strict des discussions en ligne afin de garantir une "énergie...
Kindy Draméhttps://aminata.com
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée.Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL https://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

GUINEE/UNION EUROPEENNE : OUVERTURE DE LA DEUXIEME SESSION DU DIALOGUE POLITIQUE

Conakry, le 29 Mars 2017 – Le ministre d’État Secrétaire Général à la Présidence de la République Monsieur Naby Youssouf Kiridi Bangoura a co-présidé ce mercredi avec Gerardus Gielen Ambassadeur de l’Union Européenne en Guinée les travaux du dialogue politique entre notre pays et l’Union Européenne au titre de l’article 8 de l’accord de Cotonou signé entre les parties.

Ce dialogue politique qui fait suite à celui tenu en 2014, vise à encourager la compréhension mutuelle, de faciliter la définition de priorités et de principes communs afin de renforcer la coopération entre les parties au sein des enceintes internationales. C’est un dialogue politique qui se veut global, équilibré et approfondi conduisant à des engagements mutuels. Par ce dialogue politique au titre de l’Article 8, les pays contribuent à la paix, à la sécurité, à la stabilité et à la promotion d’un environnement politique stable et démocratique.

Signé en juin 2000 et rentré en vigueur en avril 2003, l’accord de Cotonou a pour objectif de rétablir les équilibres macro-économiques, de développer le secteur privé, d’améliorer les services sociaux, de favoriser l’intégration régionale, de promouvoir l’égalité des chances hommes-femmes, de protéger l’environnement et d’abolir de manière progressive et réciproque les entraves aux échanges commerciaux. C’est pourquoi les parties prenantes aux échanges de ce dialogue se sont penchées sur certains sujets parmi lesquels figurent :

A LIRE =>  Élections du 1er Mars: la ferme détermination de l'opposition

-La consolidation de la démocratie ;
-La migration ;
-La lutte contre la corruption et l’impunité ;
-L’efficacité de l’Aide Publique Européenne au Développement ;

A LIRE =>  Dernière minute: décès du Colonel Issa Camara Préfet de Yomou

L’accord de Cotonou est centré sur l’objectif de réduction et, à terme, d’éradication de la pauvreté, en cohérence avec les objectifs du développement durable et d’une intégration progressive des pays ACP dans l’économie mondiale. Ces objectifs, ainsi que les engagements internationaux des parties, notamment les ODD pour le développement, inspirent l’ensemble des stratégies de développement et sont abordés selon une approche intégrée prenant simultanément en compte les composantes politiques, économiques, sociales, culturelles et environnementales du développement.

Ce dialogue soutient également une croissance économique soutenue, le développement du secteur privé, l’accroissement de l’emploi et l’amélioration de l’accès aux ressources productives s’inscrivent dans ce cadre. Le respect des droits de la personne humaine et la satisfaction des besoins essentiels, la promotion du développement social et les conditions d’une répartition équitable des fruits de la croissance sont favorisés.

Pour l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Guinée, l’engagement de la communauté européenne d’une part et des pays ACP d’autre part vise à œuvrer ensemble en vue de la réalisation des objectifs de neutralisation de la pauvreté, de promotion du développement durable et de l’intégration progressive des pays ACP dans l’économie mondiale. Gerardus Gielen a clairement exprimé leur détermination à apporter par leur coopération une contribution significative au développement économique, social et culturel des États ACP et au mieux-être de leurs populations, à les aider à relever les défis de la mondialisation et au renforcement du partenariat ACP-UE dans un effort visant à donner au processus de mondialisation une dimension sociale plus forte.

De son côté, le ministre d’État Secrétaire Général à la Présidence de la République Naby Youssouf Kiridi Bangoura a mis un accent particulier sur les échanges de ce 29 mars entre les deux parties qui ont permis d’arriver à des consensus et des conclusions significatives pour poursuivre la coopération entre la Guinée et l’Union Européenne dans un cadre de franche explication mais aussi de partage des valeurs et des objectifs. Poursuivant Naby Youssouf Kiridi Bangoura dira que la représentation de l’Union Européenne en Guinée qui travaille principalement avec son outil de financement qui est le Fond Européen de Développement collabore dans une parfaite harmonie avec le Gouvernement à travers le 10ème et 11ème FED dans plusieurs secteurs d’activités pour le développement de la Guinée.

A LIRE =>  COVID-19: 21 nouveaux cas confirmés en Guinée

Pour finir le ministre d’État Secrétaire Général à la Présidence de la République a réitéré l’engagement de la Guinée qui assure actuellement la Présidence tournante de l’Union Africaine, à œuvrer pour l’amélioration des relations entre l’UE et les pays africains. Car selon Naby Youssouf Kiridi Bangoura, ce dialogue entre la Guinée et l’Union Européenne est un cadre normal qui vise l’évaluation de la coopération mais aussi à revoir le positionnement de chacune des parties prenantes sur les problèmes en partagent mais aussi sur l’évolution générale sur les questions communes mais aussi sur l’évolution générale sur les questions de paix, de sécurité et de développement dans le monde.

A LIRE =>  Banlieue de Conakry: deux mosquées et une école démolies par l'État à Kipé 2
- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...

COVID-19 : la Chine accusée d’avoir passé sous silence l’épidémie à ses débuts

Début  février, le président chinois Xi Jinping a appelé à un contrôle encore plus strict des discussions en ligne afin de garantir une "énergie...

“…ils ont fait ces mesures pour sortir des milliards qui vont être partagés entre quelques personnes”, réagit Chérif Abdallah

Les mesures de riposte économique à la crise sanitaire Coronavirus (COVID-19) présentées par le gouvernement guinéen continuent de susciter des réactions. Le dernier cas...
0 Shares
x