Après que le meurtrier du sage de Sagalé ait été immobilisé pendant toute la nuit ligoté les équipes de sécurité ont eu du pain sur la planche ce lundi à empêcher la foule en effervescence et animée d’un esprit de vengeance de lyncher le jeune homme.

A 14h la foule ne tenait plus en plus et l’homme isolé avec les forces de l’ordre sous le regard menaçant des talibes n’avait plus d’espoir presque de survivre à son forfait,c’est alors que l’escadron numéro 8 arrivé sur les lieux et de concert avec la CMIS a tenté l’ex filtration par la force.

En répandant du gaz lacrymogène qui a vite fait fuir la foule profitant de cette brèche, Mouctar Diallo a pu être sauvé des griffes d’une triste fin qui l’attendait.

Comprenant le subterfuge, les talibes ont pris le parti de jeter des pierres sur les forces de l’ordre.Pour le bilan dans les deux camps des blessés ont été enregistrés et des motos endommagées.

Au passage le siège de la préfecture et la résidence  du sous préfet ont été passés à sac par la foule en colère, le petit bâtiment commun à la police et à la gendarmerie aussi a subi la loi des manifestants.

A l’heure de coucher ces lignes Mouctar Diallo et les agents d’infiltration ont regagné Labélaissant derrière eux une foule transformée en furie par la colère et la douleur.

Ousmane K. Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here