L’association anticorruption Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) et Ibuka France ont annoncé qu’elles déposaient jeudi une plainte avec constitution de partie civile visant BNP Paribas pour “complicité de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité”.

Ces associations accusent le groupe bancaire d’avoir permis le “financement de l’achat de 80 tonnes d’armes, ayant servi à la perpétration du génocide”, alors “que la banque ne pouvait douter des intentions génocidaires des autorités du pays pour qui elle a autorisé le transfert” de fonds en juin 1994, selon un communiqué confirmant une information du Monde et de franceinfo. Sollicitée par l’AFP, la banque a dit, par la voix d’un porte-parole, ne pas disposer “des éléments suffisants” sur cette plainte “pour être en mesure de la commenter”.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here