orangeguinee guicopresse UBA
L'ancien président Yayi Boni conduit une délégation de la CEDEAO pour la supervision de la présidentielle sénégalaise
L'ancien président Yayi Boni conduit une délégation de la CEDEAO pour la supervision de la présidentielle sénégalaise

Présidentielle au Sénégal: les commissions d’observation de la CEDEAO et de l’UE rendent compte

Au lendemain du vote sénégalais, malgré l’atmosphère qui s’était crispée à la fin des campagnes et malgré la guerre des chiffres que se livraient les protagonistes,Dakar était d’un calme admirable.

Les observateurs internationaux notamment ceux de la CEDEAO et de l’UA en ont profité pour faire une déclaration sur le constat de leurs missions.

Annoncés à 15 et demie leur Excellence Yayi Boni et Albert Pahami Padaké ne sont arrivés que deux heures plus tard.

Ainsi le commissaire en charge des questions de paix à l’UA Francis Behanzin traduira ce retard comme un aléa de la diplomatie préventive.

Premier au parloir, l’ancien président Béninois soulignera un scrutin calme avec un taux de participation impressionnant.

Quand au missionnaire Tchadien, il commencera par rappeler la pluralité des observateurs de sa mission, qui sont issus de 24 pays, avant de dénoncer un déficit de dialogue entre mouvance et opposition d’où un manque de confiance dans les rapports.Il fustigera aussi, les mécanismes subtils légaux d’écartement de deux poids lourds de l’arène politique sénégalaise, ainsi qu’une opposition désorganisée et désunie, avant d’egrener subtilement des chiffres.

Seulement 14% des bureaux de vote n’ont pas ouvert à l’heure, 95% des forces de l’ordre ont été efficaces et discrets, 3% des électeurs sans carte ont voté avec leurs récépissés,3,5% de non inscrits ont été refoulés, les vieilles personnes et handicapés moteurs n’ont pas été favorisés devant les jeunes, adultes et autres personnes aptes a-t-il dit avant de prononcer la formule magique habituelle, qui est, ces incidents ne sont pas de nature à compromettre la sincérité et la validité du scrutin.

Il faut noter qu’au même moment, dans un autre réceptif hôtelier, des acteurs de la société civile sénégalaise étaient réunis et ont affirmé détenir les vrais résultats qu’ils se réservent le droit de tenir secret jusqu’à la publication officielle des résultats par les institutions compétentes avant de comparer les chiffres.

Ousmane K. Tounkara

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »