Hadja Aminata Barry vice maire de la commune rurale de Dara Labé
Hadja Aminata Barry vice maire de la commune rurale de Dara Labé

Au cœur du forum numérique du Fouta, lors du premier panel , l’une des animatrices, en l’occurrence Hadja Aminata Barry vice maire de la commune rurale de Dara Labé a expliqué aux participants qu’il n’était pas normal de se présenter en commençant par le nom de famille.

Sur les raisons d’une telle annonce dans un environnement qui se présente ainsi sans réfléchir aux causes profondes de la chose, Dr Barry a expliqué que du temps de la colonisation, les administrateurs coloniaux qui ne voulaient pas être mis au même niveau que les indigènes avaient trouvé l’astuce de designer ces derniers en commençant par le nom de famille puis le prénom et naturellement pour les citoyens français c’était le contraire.

Après l’indépendance, une loi a été votée et inscrite dans le code civil indiquant que dans le pays, le prénom devait être prononcé en premier suivi du nom de famille. Avec cette décision, la hiérarchie a été nivelée entre anciens colons et citoyens guinéens désormais.
Cependant, des pays comme la Côte d’Ivoire n’ont à ce jour pas encore abandonné cette pratique.

Ousmane K. Tounkara