Murs lézardés, portes soufflées dans leur entièreté, des étangs boueux que vient complétée de la bouse de vache éparpillé ça et là, c’est le triste décor du stade préfectoral du stade de Pita. Une image qui alarme Monsieur Amadou Sow l’encadreur de l’équipe préfectorale de football de la ville.

« je ne vois pas réellement ce que fait le district de football, c’est le terrain là qui représente tout Pita, pratiquement ça ne ressemble pas à un terrain de foot »
Pour Ousmane Keita le DPJ, une série de démarches a été menée mais sans grand succès :

« très malheureusement jusqu’à présent toutes les démarches menées n’ont pas abouti, pour la première fois nous avons rendu compte à l’autorité locale par un écrit, après avec elle ,il y a eu l’i initiative de demander aux collectivités leur concours cela non plus n’a pas abouti et après nous avons écrit aux ressortissants de Pita à Conakry, ils ont promis mais n’ont pas encore réagi. »

Ces propos ont été confirmé par le coach de l’équipe de foot de Pita avant que son capitaine Camara Moussa ne plaide pour l’aménagement d’un ou deux autres terrains de sports afin de désengorger l’unique qui existe de nos jours et qui n’a rien d’un terrain de sport tout en montrant les cicatrices nées de blessures qu’il a contactées.
Pour rappel, ce triste sort est malheureusement le dénominateur commun de la quasi totalité des infrastructures sportives dans notre pays. Il y a quelques mois la fédération guinéenne avait promis des réparations sur les infrastructures sportives officielles avant la prochaine saison saura-t- elle tenir parole ?wait and see.

Ousmane Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here