A LA UNESocieties & Divers

Pillage des commerces en Guinée: la fermeture des marchés est imminente

Le pillage des boutiques et magasins ces derniers jours à Conakry et à Kindia il y a quelques jours irrite la colère des commerçants. À cela s’ajoute, le.non dédommagement des opérateurs économiques victimes de pillage comme prévu dans les récents accords politiques.

Interrogé sur le sujet ce lundi 12 novembre 2018, Chérif Mohamed Abdallah président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) a dit que la fermeture des marchés du pays qui avait été reportée la semaine dernière va être effective dans les prochains jours.

« Nous demandons aux opérateurs économiques d’être prêts pour la fermeture des commerces. Nous n’allons plus accepter les pillages économiques à répétition dans notre pays. Et, tant que l’Etat ne nous donnera pas une garantie claire par rapport à notre sécurité ainsi qu’à celle de nos biens, les marchés resteront fermés dans tout le pays. Nous allons communiquer la date de la fermeture dans les prochaines heures. Tant qu’il n’y a pas entente entre les acteurs politiques et les autorités du pays, les opérateurs économiques sont exposés à l’insécurité. Tout le monde a vu les pillages enregistrés à Kindia et dans d’autres endroits du pays, notamment à Conakry. C’est inacceptable. Il ne peut pas y avoir de négociation tant que le dossier de dédommagement de toutes les victimes des pillages de ce pays ne sera pas réglé », a-t-il indiqué.

A LIRE =>  Guinée: les nouvelles autorités ordonnent la levée des barrages excepté ceux des frontières

Avant de terminer, il a invité toutes les organisations de défense des droits de l’homme, les organisations internationales ainsi que la diaspora d’aider la Guinée à identifier les promoteurs de la haine ethnique dans le pays en portant plainte contre eux devant les juridictions supranationales.

Aux dires du patron du GOHA, sa sécurité et celle de son organisation sont menacées, mais cela ne va pas le décourager dans son combat.

Sans compter, les récents pillages à Conakry et à Kindia, le GOHA a enregistré 1568 victimes avec 220 milliards de francs guinéens de perte lors des troubles en Guinée depuis 2012.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks