A LA UNEEducation

N’zérékoré : « Si les cours sont bien maîtrisés, aucune nouvelle mesure ne pourra ébranler personne » a dit un candidat au Baccalauréat unique session 2022

Depuis près de trois (3) semaine à l’avance, les autorités en charge de l’éducation nationale ont dû prendre de nouvelles mesures pour pouvoir éliminer du rang des brebis galeuses. Chose d’ailleurs qui a fait faire jurer quelques cadres de l’éducation sur la Bible et le Coran, histoire de mettre chacun face à sa conscience.

À quelques jours du baccalauréat unique session 2021-2022, ils sont nombreux à intensifier les cours de révision dans différentes contrées de la ville dans la seule intention de ne pas se faire surprendre par n’importe quelle épreuve. C’est le cas de ces candidats qui passent des nuits blanches pour les cours de révision.

« Nous avons jugé nécessaire faire des cours de révision entre nous candidats pour mieux se comprendre. Car avec les professeurs, les conjugaisons ne sont pas les mêmes et cela pourrait créer une gêne chez certains. C’est pourquoi on le fait entre nous candidats et je le dis souvent si les cours sont bien maîtriser, aucune nouvelle mesure étatique ne pourra ébranler personne, donc moi je crains rien »,  nous confie Mamadi Kaba.

D’un autre côté, avions trouver un club de révision piloter des professeurs qui ont préféré accompagné dans ces derniers temps, leurs candidats jusqu’au jour du grand rendez-vous prévu pour ce vendredi 17 Juin 2022.

A LIRE =>  N'zérékoré: un candidat fraudé au Baccalauréat unique session 2022 jugé et condamné à 3 mois de prison avec sursis 

Pour ce professeur de français,
« Nous faisions et ferons tout pour accompagner nos candidats jusqu’au terme de ces évaluations nationales. Ici, eux-mêmes savent comment nous travaillons avec eux. Tout ce qu’ils n’ont pas maîtrisé pendant les cours normaux, nous avions eu le temps de revoir toutes les parties mal et non comprises pour une aide aux candidats qui en tenaient », a indiqué monsieur Nicodème Théa.

Quant au directeur préfectoral de l’éducation par intérim de N’zérékoré, monsieur Yozilé kolamou se sens confiant de vouloir passer ces moments forts dans la quiétude,
« Avec l’entrée en 7ème, il n’y a pas eu de problème, le BEPC, Dieu merci, ça va. Je prie pour les mêmes choses soient au rendez-vous des candidats au baccalauréat ».

Stephane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »