Annoncée puis reportée à plusieurs reprises, la visite du roi du Maroc aura bel et bien lieu en Guinée ce lundi en milieu d’après midi.Tous les préparatifs pour rendre belle, affective voir légendaire et historique la première visite du souverain du royaume chérifien en Guinée ont été pris en compte.

Côté média, les appels à une forte mobilisation ne cessent de passer sur les médias d’Etat et parfois relayés par la presse privée, toute fois associée à une moindre mesure à la réception.

Selon l’itinéraire officiel, le monarque et sa délégation au milieu d’un imposant cortège vont rallier le centre-ville de Kaloum à partir de l’aéroport international Conakry-Gbessia.

Au bas de la passerelle, Mohamed VI en provenance de la Côte d’Ivoire où il a passé une semaine, sera reçu par le Président guinéen, Alpha Condé suivi de « 21 » coups de canon pour annonciateurs du Monarque sur le sol guinéen.

A part le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Claude Kory Kondiano en visite officiel au Burkina Faso du 2 au 7 mars, toutes les personnalités de premières lignes que compte le pays seront sur place. Après les salutations d’usage devant les corps constitués, la délégation va foncer au palais des Nations.

Ce bel édifice ainsi que la cité des nations à Conakry, a été construit, rappellons-le par le Roi Hassane II, sous le règne de Sékou Touré, en prélude au sommet de l’OUA à Conakry en 1984. Une rencontre qui n’aura pas lieu en Guinée à cause du décès du président Sékou.
Pour revenir sur le séjour royal à Conakry, l’appel a été lancé à tous citoyens de la capitale de réserver au Monarque un accueil des plus chaleureux.

Une occasion pour dire merci au Maroc d’accueillir des milliers d’étudiants, militaires et civils dans ses nombreux centre de formation, mais aussi de traiter de milliers de malades dont les officiels (un certain Cpt Moussa Dadis Camara), sans oublier les nombreux domaines de coopération économiques comme l’existence de la liaison aérienne assurée par le Royal Air Maroc et l’implantation de certaines unités industrielles, commerciales et bancaires.

Les populations à travers leurs institutions, le Parlement en tête osent espérer que cette visite produira d’importantes retombées pour la Guinée. Le Parlement par exemple pourrait attendre particulièrement du Royaume, un appui significatif pour l’acquisition d’un siège et la coopération accrue entre les deux Assemblée Nationales axée singulièrement sur la formation et les échanges d’expérience.

 

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here