Suite à l’article paru sur votre site, mosaïqueguinee.com, en date du 02 septembre 2018, nous souhaiterions user de notre droit de réponse et apporter un démenti formel à plusieurs éléments erronés figurant dans cet article, présentés à tort comme des « informations ».

La direction de MSS-SARL Guinée a lu avec beaucoup d’amertume, l’article du site mosaiqueguinee.com, en date du 02 septembre 2018, avec pour titre BCRG/transport de devises : un trou de 21 MILLIONS DE DOLLARS, MSS pointé.

 

Nous remarquons avec étonnement que certains médias présentent des informations et données partielles et non expliquées.

Comparons ce qui est comparable !

Tout comme La Lettre du Continent, votre site Internet mosaiqueguinée.com a publié un article clairement diffamatoire en reprenant les mêmes informations qui, nous le rappelons, sont absolument erronées.

A la lecture de l’article publié par ce site, relayé très partiellement par d’autres médias locaux de ce jour, il est essentiel que l’opinion soit informée plus objectivement de la situation.

Vous faites de l’amalgame en tentant d’informer vos lecteurs.

Cependant, il est loisible et même respectueux pour un média de votre statut de faire un recoupement de l’information pour un élan d’équilibrisme. Vous avez une information prenez soins d’avoir la version de la seconde partie et à la suite tirer une conclusion. En voulant informer, vous intoxiquez. Ce qui est un réel danger dans la communication.

Quand un journaliste donne une information, il doit aussi apporter des preuves. Le problème avec certains journalistes guinéens, ils vont se balader sur internet dans le but de faire le copier-coller c’est á dire ils prennent des informations des journalistes des autres pays sans vérification et ils viennent nous balancer ces informations sans aucune preuve.

Le site mosaïqueguinee.com, Il s’agit d’un détournement de fonds à d’autres fins. 21 millions de dollars, c’est le montant estimé de ce détournement, orchestré, selon nos informations, par la société MSS, spécialisé dans le transfert de fonds, en complicité avec de hauts dirigeants de la Banque Centrale de Guinée, de l’administration publique et des acteurs économiques.

Nous réfutons ensuite des assertions présentées comme des évidences sur de prétendus détournements avec les actionnaires de BCRG, ou sur le fait que MSS-SARL Guinée aurait été « aux commandes mois » alors qu’il n’a encore fait aucune activité depuis sa création en 2014 à plus forte raison avoir un contrat avec la BCRG.

Or, la société MSS-Sarl conteste vivement ces allégations dans la mesure où cette société de droit guinéen est différente de MSS-US.

Pour éclairer votre religion, MSS US qui a un contrat avec la BCRG a été créée en 2012. Quant à MSS-Sarl Guinée, de droit guinéen, elle a été effectivement créée le 14 mars 2013 mais jamais fait des prestations pour la banque centrale de Guinée et n’a fait aucune activité depuis sa création.

                                                                                          MSS-Sarl Guinée

 

PARTAGER