A LA UNESocieties & Divers

Manif à Koloma : un acteur de la société civile apporte des précisions

L’augmentation du prix du carburant à la pompe ne donne pas réjouissance à bon nombre de citoyens. A Conakry, si certains se contentent simplement à des critiques verbales, d’autres par contre préfèrent se faire entendre autrement. C’est le cas des jeunes de l’axe qui ont manifesté ce jeudi leur colère suite à cette décision du gouvernement.

Ils ont barricadé la route Le Prince à l’aide des pneus et cailloux. Une manifestation qui ne va pas tarder à être disperser par les forces de l’ordre déployées sur le terrain.

Interrogé sur ce sujet, Ibrahima Aminata Diallo, président de la CNAPD est revenu sur cette décision des jeunes de l’axe, Hamdallaye, Bambeto, Cosa etc. Précisement à Koloma : « Dès que nous avons entendu les coups de feu, on s’est déployé comme d’habitude. Nous sommes venus voir et c’était effectivement le cas. Et les forces de l’ordre ont parvenu à rétablir la circulation avec les coups de gaz lacrymogène et de sommation bien sûr. Donc, nous, on est allé vers ces jeunes, et on leur a dit que c’est un mal commun. Le fait d’augmenter le prix du carburant à la pompe n’est pas le veux de tous les guinéens, on le sait bien sûr. Mais, nous les invitons à accepter qu’il y ait une indignation collective », a-t-il déclaré.

A LIRE =>  Tribune : Formation en entrepreneuriat, quelle arnaque !

Face à cette situation, il ne manque pas d’inviter l’Etat à prendre des mesures d’accompagnements : « Nous profitons de votre micro pour inviter le gouvernement à faire des mesures d’accompagnement. Il y’a d’abord la crise sanitaire qui a envoyé des gens qui avaient des emplois au chômage. Donc, qu’ils profitent de ça pour les guinéens dans l’acquisition des denrées de première nécessité et en même temps d’essayer de trouver les moyens de transport en commun qu’eux même vont proposer car la Guinée n’en a pas. Aujourd’hui on parle d’Albayrak, mais il ne reste même plus une dizaine de bus dans les rues de Conakry. Le gouvernement guinéen doit revoir sa stratégie et sa politique de gestion. La Guinée est dans une situation dans laquelle on a l’impression d’être dans un perpétuel recommencement », a laissé entendre Ibrahima Aminata Diallo.

Depuis ce jour, bien qu’étant indignés, les jeunes de ce quartier observent le calme.

 

Ibrahima Timbo Barry

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks