orange guinee guicopres uba guinee votre
Ibrahima Kassory Fofana, premier ministre lors d'une conférence de presse sur le bilan de sa première année à la tête de la primature
Ibrahima Kassory Fofana, premier ministre lors d'une conférence de presse sur le bilan de sa première année à la tête de la primature

Lutte contre la corruption : « il n’y a pas d’interruption là-dessus », rassure Kassory Fofana

Quand Ibrahima Kassory Fofana a été nommé premier ministre, la lutte contre la corruption a été l’un des priorités. Pour preuve il a réussi a dénoncé certains cadres du pays notamment l’ex-directeur général de l’Office guinéenne de la Publicité (OGP), Paul Moussa Diawara et celui de l’Office Guinéenne des Chargeur (OGC), Sékou Camara, tous jugés coupables par la justice guinéenne.

Finalement M. Diawara a été condamné pour 5 ans de prison ferme avec une amende de 50 millions de franc guinéen et quant à M. Camara, lui a été condamné aussi à 5 ans de prison avec sursis et une amende de 20 millions de franc guinéen.

Constant que depuis leur condamnation, cette lutte commence à disparaître, le premier Ministre a été interpellé par un journaliste lors de sa conférence de presse qu’il a animé mercredi 29 mai 2019, dans un hôtel de la place, pour faire le bilan de sa gestion à la tête du gouvernement, depuis un an.

A cette occasion, Ibrahima Kassory Fofana, a rappelé que la lutte contre la corruption est un axe majeur de l’action gouvernementale, auquel il ne va jamais renoncer.

« S’il y a des cas avérés de corruption, les concernés répondront devant la justice », a-t-il promis.

Il a poursuivi son intervention en encourageant la poursuite des cas indélicats. « Il n’y a pas de cas en ma connaissance prouvé que j’ai pas présenté à la justice. Qu’on ne me dise pas que Paul Moussa qui est mon petit frère est parti à la justice, parce qu’on veut faire de la méchanceté. C’est non, il a épuisé tous les recours. Malheureusement, il a été jugé coupable par la justice indépendamment de l’autorité politique et administrative », a expliqué le PM.

Plus loin, il est resté catégorique : « s’il y a d’autres cas qui sont posés demain, ils seront traduits en justice. Donc, il n’y a pas d’interruption là-dessus. C’est une chose que nous suivons de près », a-t-il assuré.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »