Baidy Aribot, ex-secrétaire exécutif de l'UFR et deuxième vice-gouverneur de la BCRG
Baidy Aribot, ex-secrétaire exécutif de l'UFR et deuxième vice-gouverneur de la BCRG

Suite au limogeage de Baidy Aribot de son poste de secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), le responsable de la cellule de communication du parti a apporté des précisions ce jeudi 21 février 2019.

A l’occasion de l’émission ‘’les grandes gueules’’ de la radio Espace Fm, Ahmed Tidiane Sylla a tenu d’abord à démentir les réactions de certains observateurs qui disent que depuis que Baidy Aribot a éténommé 2ème vice-gouverneur de la Banque centrale, le parti UFR ne fonctionne plus comme ça se doit.

« J’ai entendu dire que depuis que Baidy est à la Banque centrale, le parti est à l’arrêt, non, le parti n’est pas à l’arrêt, le parti fonctionne très bien », a-t-il défendu. Ce qu’il a voulu apporter par rapport aux raisons que le parti ait décidé de désigner Saikou Yaya BARRY à la place de Baidy Aribot en tant que secrétaire exécutif du parti, le responsable de communication de l’UFR a fait savoir ce qui faut retenir de cette décision.

« Mais ce qui faut retenir, Baidy Aribot l’a même affirmé sur un des médiums où il a dit que son poste de gouverneur l’empêcherait vraiment de prendre des positions politiques. Aujourd’hui, nous sommes à l’orée des élections majeures, les législatives et la présidentielle qui arrivent. Nous avons besoin de réorganiser le parti, donner de nouveaux souffles au parti et vous savez le poste de secrétaire exécutif, c’est comme un chef d’orchestre, c’est quelqu’un qui veuille sur l’exécution des travaux du parti. Donc on a besoin de quelqu’un qui peut être présent au sein du parti et sur ça, rendre compte au président. L’ancien secrétaire exécutif, lui-même l’a expliqué dans un des médiums, mais je crois que la question a été tranchée par le bureau exécutif », a-t-il expliqué.

Avant que cette décision ne soit prise, le leader de ce parti Sidya Touré a envoyé des délégations chez son ancien secrétaire exécutif, afin que ce dernier s’explique sur sa faible participation aux activités de l’UFR.

« Il y a eu des délégations que le président Sidya a envoyé rencontrer l’honorable Baidy Aribot, il a compris lui-même, il a accepté lui-même, il est venu rencontrer le président, ils ont échangé. Il n’y a pas de débat à ce niveau. L’honorable Baidy reste membre du bureau
exécutif de l’UFR », a précisé Ahmed Tidiane Sylla.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34