Rate this post

Au terme de la marche qu’ils ont organisée ce mercredi 20 septembre 2017 du carrefour Cosa dans la commune de Ratoma à l’esplanade du stade du 28 septembre dans la commune de Dixinn, les opposants au régime d’Alpha Condé ont durci le ton et menacent de demander le départ du chef de l’Etat s’il ne respecte pas les accords du 12 octobre 2016.

Après avoir rappelé le motif de cette marche, Aboubacar Sylla président de l’union des forces du changement et porte-parole de l’opposition Républicaine a fait savoir que le président Condé a montré son incapacité à résoudre les problèmes de la Guinée.

“Manifestons pour qu’il change, s’il ne compte pas changer demandons son départ”, a-t-il suggéré avant de déplorer la crise qui secoue la préfecture de Boké.

Prenant la parole devant des milliers de manifestants favorables à l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée(UFDG) et chef de file de l’opposition guinéenne a emboîté les pas de Monsieur Sylla.

“Si Alpha Condé ne prend pas des dispositions pour respecter et faire respecter la Constitution, les lois de la République et les accords, nous allons marcher pour demander son départ’’, menace l’ancien premier ministre qui a conclu par demander aux populations de se mobiliser davantage.

De leur côté, les manifestants brandissaient des pancartes sur lesquels on pouvait lire: “Justice à nos martyrs”, Non à un 3ème mandat”, Halte à la corruption et à la mauvaise gouvernance”, “Alpha Condé, 7 ans pour rien”, “7 ans de fausses promesses, ça suffit”, “Elections communales maintenant”, “La parole donnée est sacrée”, “Touche pas à ma constitution”, “Les accords sont faits pour être respectés”, “Halte aux marchés de gré à gré”, A bas le népotisme”, “Réparez nos routes”, “Alpha Condé, les ordures nous tuent”, “Le chef de l’Etat veut brader nos mines”.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here