A LA UNEPolitique

Les derniers mots de Foniké Menguè au juge

Les derniers mots de Foniké Menguè au juge :
«Monsieur le président, j’espère que vous avez compris que je suis victime d’un acharnement. Cet acharnement m’a valu trois kidnapping… Moi, je défends la loi, je veux que vous jugiez cette affaire par le droit, rien que sur le droit. N’oubliez pas que vous serez jugé par le tribunal de l’histoire, que vous allez mourir et faire face à votre créateur. Quoi qu’il en soit, si défendre la loi constitue une infraction, je suis prêt à me battre jusqu’à mon dernier souffle.»
«Monsieur le président, j’espère que vous avez compris que je suis victime d’un acharnement. Cet acharnement m’a valu trois kidnapping… Moi, je défends la loi, je veux que vous jugiez cette affaire par le droit, rien que sur le droit. N’oubliez pas que vous serez jugé par le tribunal de l’histoire, que vous allez mourir et faire face à votre créateur. Quoi qu’il en soit, si défendre la loi constitue une infraction, je suis prêt à me battre jusqu’à mon dernier souffle.»
A LIRE =>  Actualité guinéenne, résumé de la journée du mardi, 28 décembre 2021
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »