A LA UNEPolitiqueSocieties & Divers

Les acteurs de la restriction des sites d’infos guineematin et l’inquisiteur connus

Alors que les sites d’informations guineematin.com et l’inquisiteur se sont vu restreindre leur espace numérique obligeant le premier à utiliser un miroir fourni par RSF, le mercure monte dans la sphère médiatique et le SSPG est au premier rang.

Joint ce mardi, Amadou Oury Barry a parlé des dispositions prises par le syndicat notamment le dépôt d’un courrier à la mairie de Kaloum pour une marche qui devra se tenir le 16 octobre prochain et dont l’itinéraire est le port autonome, le carrefour de la sûreté jusqu’au niveau du siège de la fédération pour un discours final.

Selon l’homme en charge de la syndicalisation au SSPG, a signifié que dans sa communication le secrétaire général Sékou Djamal Pendessa a indexé deux acteurs dans la suspension des deux sites notamment Ousmane Gaoual Diallo pour guineematin et Moussa Moise Sylla pour l’inquisiteur.

Des propos de notre confrère le patron de la DCI aurait appelé Djamal Pendessa même ce matin pour lui dire qu’il est propriétaire de l’inquisiteur même si dans les faits au départ il avait 60% des parts de l’entreprise contre 40% pour Babila à qui il a vendu ses 60% depuis son ascension près du chef de la junte.

Et ces documents de preuve seront brandis à temps opportun rassure le syndicaliste.

A LIRE =>  Ouverture des classes à l'ETFP: les messages forts des ministres Rose Pola Picemou et Alpha Bacar Barry

La HAC doit prendre ses responsabilités et faire ce qu’elle doit a aussi mentionné le directeur de publication de siaminfos qui a fini par exhorter les professionnels de presse à faire application de l’éthique et de la déontologie de la guilde.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »