la pluviométrie de cette année n’a pas connu les pluies habituelles. Et bien de paysans se font du mourant pour leurs cultures dont la maturité n’est pas encore atteinte.

Dans la préfecture de Lelouma , pour favoriser le sort les sages ont diligenté une prière sur l’aire habituelle de prière des fêtes du calendrier musulman. Cette ferveur adorative s’est localisée à Balaya où El hadj Mamadou Oury Diallo leader religieux joint au téléphone nous a confié que par endroit les champs s’assèchent par endroit chose toute qui a convaincu les sages d’invoquer le créateur pour tenter de ramener la pluie. Le vieil homme a estimé espérer une réponse céleste favorable pour éviter de tendre la sébile à l’état.

Situation quasi similaire à Kankalabé où Fama Sanoh le sous a rappelé que la pluie est tombée très tôt inondant les plaines. Selon lui les arachides qui attendaient la pluie sont entrain d’être déterrés à la houe.

Un ingénieur agronome très préoccupé par cette crise agricole .Pour l’heure les pertes si elles se confirment se chiffrent à environ deux milliards.

Dans l’après midi du jeudi, une forte pluie s’est abattue sur Balaya confortant la conviction des citoyens sur la necessité d’avoir eu cet cet acte d’imploration.

Ousmane Koumanthio Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here