Labé: un litre d’essence vendu à 15 000 francs

Top de nos lecteurs

Guinée/Coronavirus : Conakry tente de résister à la psychose

Après avoir longtemps refoulé du monde, le centre administratif de la Guinée se vide peu à peu. Dans la capitale Conakry, chaque déplacement des...

Référendum en Guinée: le OUI l’emporte avec près de 92%(CENI)

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a donné dans la soirée de ce vendredi 27 mars 2020, le résultat du référendum constitutionnel contesté du...

COVID-19: le GOHA invite les commerçants à prendre très au sérieux cette pendémie

La multiplication des cas confirmés au Coronavirus préoccupe le groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA). Dans un communiqué publié ce vendredi 27 mars 2020,...

Cellou Dalein exprime son soutien au chef de file de l’opposition malienne Soumaila Cissé

Suite à la disparition du chef de file de l’opposition malienne la semaine dernière, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG a exprimé son soutien...
Kindy Draméhttps://aminata.com
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée.Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL https://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

La crise de carburant ressentie ces derniers jours à Conakry a fait tâche d’huile dans certaines villes du pays au point de se retrouver à Labé depuis le mardi 31 janvier.

Sauf que dans la cité de Karamoko Alfa les citoyens pensent que la crise est provoquée pour permettre aux stations de pompage et aux vendeurs au noir de réaliser une forte et rapide plus value.

Baldé Amirou témoigne en ces termes:

<<les pompistes ont compris qu’à Conakry il n’y a pas de carburant, à partir de là ils se sont dit de suspendre le service,depuis on a vu la crise s’installer à Labé et il y a même certains qui pompent dans les bidons histoire de pomper leur intérêt>>

Tahirou Diallo autre citoyen est écœuré par ces agissements :

<<j’ai fait le tour de la ville et le prix du litre oscille entre 14 et 15000,il n’y a pas de pénurie à Labé, ils ont délibérément créé la crise.Les autorités doivent prendre leur responsabilité>>

Sur les diverses artères habituellement ponctuées de la présence des vendeurs au noir les bidons sont à sec et cette rareté fait les affaires des conducteurs de taxis motos qui ne se font pas prier pour hausser le prix de leur prestation .

Ousmane Koumanthio Tounkara

 

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Guinée/Coronavirus : Conakry tente de résister à la psychose

Après avoir longtemps refoulé du monde, le centre administratif de la Guinée se vide peu à peu. Dans la capitale Conakry, chaque déplacement des...

Référendum en Guinée: le OUI l’emporte avec près de 92%(CENI)

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a donné dans la soirée de ce vendredi 27 mars 2020, le résultat du référendum constitutionnel contesté du...

COVID-19: le GOHA invite les commerçants à prendre très au sérieux cette pendémie

La multiplication des cas confirmés au Coronavirus préoccupe le groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA). Dans un communiqué publié ce vendredi 27 mars 2020,...

Cellou Dalein exprime son soutien au chef de file de l’opposition malienne Soumaila Cissé

Suite à la disparition du chef de file de l’opposition malienne la semaine dernière, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG a exprimé son soutien...

Violences meurtrières à N’zérékoré: la Diaspora forestière indexe le député Damaro et dénonce le mutisme d’Alpha Condé

Les affrontements inter-éthniques qui ont fait ces derniers jours des dizaines de morts dans la capitale de la Guinée forestière continue de susciter des...
0 Shares
x