Rate this post

Après que  le  professeur   Alpha Condé  ait  réalisé  une  de  ses  promesses  électorales en  érigeant  Tarambaly  en  13  ème  sous  préfecture  de  Labé, les  choses  prennent  de  plus  en  forme surtout  que  cette  semaine  les  deux  premiers  responsables  de  l’entité  ont  été nommés et  en  croire  aux  propos  du  gouverneur  Sadou  Keita les  embryons  d’infrastructures  d’accueil  sont  là  même  s’il  reconnait  qu’ils  sont  perfectibles.

« je  confirme l’information, d’abord  vous devez  savoir  que  lorsqu’on  crée une  sous  préfecture ,naturellement  il  faut  rapidement  mettre  en  place l’encadrement  pour  qu’elle  puisse  répondre  aux  différentes  missions  qui  lui  sont  assignées, c’est  ainsi  que  le  ministre  de  l’Administration  a  nommé récemment  le  sous préfet  et  le  sous  préfet  adjoint.

L’adjoint a  précédé le  titulaire  pour  déblayer  le  terrain c’est  à  dire  que c’est  la  première  qui  a  été  mise  en  place pour  que  les  citoyens soient  rassurés  que  l’Administration  va  commencer  à  fonctionner. Récemment  j’ai  reçu un  acte  autant  que  M. le  Préfet qui  nomme  le  sous préfet  titulaire…..Les  infrastructures  c’est  vrai  qu’il  y  a  un  peu  d’insuffisances qu’on   peut  corriger  rapidement, mais  les  infrastructures  existent  pour  accueillir  les  nouvelles  autorités »

Les  sieurs  Souleymane Maci Bah  et  Amadou Oury  Diallo  sont  respectivement  les  premiers  sous  préfet  et  préfet  de  l’histoire  de  cette  sous  préfecture  naissante .

Du  gouverneur  de  région  notre  rédaction  sait  que  le sous  préfet  adjoint  a  été  installé  la  semaine  dernière  par  le  secrétaire  général  chargé  des  collectivités à  la  préfecture  de  Labé pour  le  titulaire les  instructions du  département  de  tutelle  seraient  attendues.

Le  gouverneur  Keita a  au  passage  rappelé  que  entre  autres conditions  pour ériger  un  lieu  en  sous  préfecture  il  y  a  la  présence  du  minimum : à savoir un  centre  de  santé  ou  poste  de  santé, un  collège  et  une  structure  d’accueil  pour  les  cadres  administratifs.

           Ousmane  Koumanthio  Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here