Afrique: débauche sur fond de polygamie! [Par Rayhanatou Diallo]

Top de nos lecteurs

Elections en Guinée: “les résultats proclamés suscitent des interrogations  portant sur la crédibilité du scrutin”, selon les USA

Les États d'Amérique (USA) emboîtement les pas de la France, de l'Union européenne, de l'Allemagne, de l'Union africaine et de la CEDEAO qui émettent...

Honorable Diouldé Sow : « ceux qui sont sélectionnés là ne peuvent pas parler au nom de Pita »

Invité de la rédaction de la radio Espace Fouta de ce lundi, l’honorable Diouldé Sow en a profité pour mettre des uppercuts au pouvoir...

Dans le contexte du COVID 19, l’UNESCO mobilise 122 pays pour une science ouverte et une coopération renforcée

Paris, le 30 mars—L’UNESCO a tenu aujourd’hui une réunion virtuelle des représentants des ministères en charge des sciences du monde entier. Pas moins de...

Le domicile de Ibrahima Diallo quadrillé par les forces de l’ordre

Les persécutions se multiplient sur les opposants à un troisième mandat pour Alpha Condé. Nous venons de l'apprendre, le domicile privé de Ibrahima Diallo...
Alpha Oumar Diallohttps://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Quand la polygamie sert de prétexte à la débauche c’est son sens même qui s’en trouve fortement ébranlé. Cette pratique a perdu toute sa sève dans la course aux femmes.

De nos jours, l’excuse des hommes musulmans pour mener la vie de courreur de jupons est: “j’ai droit à quatre femmes”. Ainsi, même les jeunes hommes qui ne sont pas encore en âge de se marier usent de cette formule pour justifier leurs multiples conquêtes. Les hommes mariés n’en parlons même pas, la plupart d’entre eux se marient pour faire comme les autres et surtout pouvoir continuer à voltiger de petites filles en petites filles. Or, la polygamie n’a jamais autorisé aux hommes la vie volage.

Dans le saint coran il est dit ” si vous craignez de ne pas être équitables vis vis des orphelins…Prenez pour épouses deux, trois ou quatres femmes, sauf si vous craignez de ne pas êtres équitables avec elles, n’en prenez alors qu’une seule ou vos captives de guerres. C’est encore la meilleure limite au risque de ne pouvoir subvenir à un grand nombre”. Par ce verset les hommes se sont autorisés beaucoup d’excès en se focalisant sur le chiffre 4 au détriment de tout le reste…

A LIRE =>  Excursion littéraire : une relecture rétrospective et prospective de la littérature africaine :
A LIRE =>  Excursion littéraire : une relecture rétrospective et prospective de la littérature africaine :

Ce verset méritait d’être plus décortiqué et pas seulement focalisé sur un chiffre qui bouleverse tout son sens. Car, il est très précis pour quiconque se soucie de comprendre la teneur de sa permission. Il a parlé de “l’égalité entre les orphelins et entre les femmes”, cela montre clairement que la polygamie concerne des femmes veuves avec des enfants. C’est donc par un glissement opportuniste que les hommes ont étendu cette pratique à des jeunes filles. Car ils sont plus enclins à remplir un quota qu’à épouser des femmes par amour et pour aider à prendre en charge des orphelins.

Certains le font même pour faire souffrir consciemment leurs femmes qui ne ferment pas ou plus les yeux sur l’injustice et l’infidélité qu’ils leur font subir au quotidien. Beaucoup ont comme slogan “on bat sa femme par une autre femme”, entendez par là que pour punir sa femme, il faut faire la cour à une autre femme. Même si d’autres maltraitances physiques et moraux au quotidien font aussi partie de leur arsenal.

Pire, les hommes se servent de cette autorisation “élargie” pour aller voir à droite et à gauche et séduire autant que possible de filles et femmes qu’ils ne pourront sûrement pas épouser toutes. Et après c’est pour dire que les filles ne sont pas sérieuses…

A LIRE =>  Honorable Cellou Baldé : « Ce qu’il faut dire à la délégation gouvernementale… »

Il est temps que les sages, et érudits expliquent convenablement la polygamie aux jeunes générations, et que les autorités s’impliquent pour favoriser sa bonne pratique, autrement, ses conséquences continueront d’être désastreuses pour toute la société.

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Elections en Guinée: “les résultats proclamés suscitent des interrogations  portant sur la crédibilité du scrutin”, selon les USA

Les États d'Amérique (USA) emboîtement les pas de la France, de l'Union européenne, de l'Allemagne, de l'Union africaine et de la CEDEAO qui émettent...

Honorable Diouldé Sow : « ceux qui sont sélectionnés là ne peuvent pas parler au nom de Pita »

Invité de la rédaction de la radio Espace Fouta de ce lundi, l’honorable Diouldé Sow en a profité pour mettre des uppercuts au pouvoir...

Dans le contexte du COVID 19, l’UNESCO mobilise 122 pays pour une science ouverte et une coopération renforcée

Paris, le 30 mars—L’UNESCO a tenu aujourd’hui une réunion virtuelle des représentants des ministères en charge des sciences du monde entier. Pas moins de...

Le domicile de Ibrahima Diallo quadrillé par les forces de l’ordre

Les persécutions se multiplient sur les opposants à un troisième mandat pour Alpha Condé. Nous venons de l'apprendre, le domicile privé de Ibrahima Diallo...

Kamsar(Boké): la mort brusque d’un jeune en provenance de Boffa suscite des interrogations

En provenance de la préfecture de Boffa, un jeune qui portait un sac a rendu l'âme dès sa descente du véhicule dans la soirée...
0 Shares
x