A LA UNENouvelles des Regions

Labé: les jeunes de Lola exploités comme des esclaves par l’entreprise d’installation de la fibre optique

18 jeunes  originaires de  Lola dont  deux  femmes  et  trois adolescents sont  bloqués  à  Labé sans  ressources et sans  moyens  pour  revenir  sur  les  pas.

Ces  ouvriers  avaient  été  recrutés pour  venir participer  au  forage  du  sol  en  vue  de  l’installation  de  la  fibre  optique. Avant  leur  départ, leur contact un  certain  Mr  Oularé  leur  avait  fait  miroiter monts  et  merveilles et  une  totale  prise  en  charge mais  de  façon  orale.

Amadou  Diallo, l’un  des  ouvriers a  confié  son  amertume à  notre  rédaction :

« nous  avons  été  convaincus par  eux soit  disant  que  quant  on  vient, ils  vont  prendre  soin  de  nous  pour  la  nourriture, le  logement  et  la  santé une  fois  venu  on  vu  que  c’est  le  contraire et  on  est  ici  sans  le  sou ».

Erigé  Sonomou vit   cette  désillusion, la  mort dans  l’âme. La  survie, lui et  ses  compagnons  la  doivent  à  la  solidarité  des  autochtones  qui  leur  permettent  de  cueillir  des  fruits  dans  leurs  jardins et  aux  plus  jeunes  d’entre  eux  qui  vont  débusquer  des  rats. L’une  des  femmes  du  groupe Eliza Guilavogui a  suivi son  époux  par  amour  dans  cette  mésaventure  et  dans  l’espoir  de  grappiller  quelques sous  en proposant  son  service mais  sa  déception  est  grande et  ne  demande  plus  qu’à retrouver Lola.

A LIRE =>  Mamadou Baadiko Bah au sortir de la rencontre avec le CNRD: "Nous estimons qu’il y a de l’espoir"

Sur la  question, l’inspecteur  régional  du  travail s’est  investi pour  que  les ouvriers  entrent  en  possession  de  leur  dû :

« chaque  fois  que  l’entreprise  a  payé, elle  a  réduit  le  montant convenu, j’ai  exigé que  les  ouvriers reçoivent  leur dû dès  aujourd’hui ».

Il  faut  noter  que  les  18 ouvriers devront se  partager  un  peu  plus  du  million et que  ces  dernières  heures, ils  vivaient  à  la  belle  étoile  dans  l’enceinte du  siège  du  gouvernorat.

Aussi , si  bien  d’observateurs se  posent  la  question  de  savoir  pourquoi  des  jeunes  de  Labé ne prêtent  pas leur  service  à l’entreprise en  charge  du  projet  d’installation  de  la  fibre  optique, c’est  parce  que le montant  prévu  est  en  grande  partie  grignoter par les sous  traitants nous  ont  permis  de  savoir  des  sondages.                                                                                                                            

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks